Nouvelles violences meurtrières au Soudan

Au moins 28 personnes ont été tuées dans des affrontements tribaux dans le sud-est du Soudan ont annoncé samedi des responsables des deux groupes ethniques. Les combats entre les tribus Maliya et Hamar ont débuté jeudi à la lisière entre les provinces du Darfour-Est et du Kordofan-Ouest. Par ailleurs, au Sud-Kordofan, dans les montagnes de Nuba, les rebelles soudanais du SPLM-N ont lancé une vaste offensive sur les troupes gouvernementales



Dans la ville d’al-Rahaad, au passage d’un convoi militaire soudanais de retour d’Abu Kershola, le 28 mai dernier.
Dans la ville d’al-Rahaad, au passage d’un convoi militaire soudanais de retour d’Abu Kershola, le 28 mai dernier.
La violence continue et on s'attend à ce qu'elle dure encore des jours ou des semaines. Nous savons que des milices sont envoyées de la région du Darfour pour se battre dans les montagnes Nuba, et surtout à Kadugli, que le gouvernement considère comme étant une région dont elle doit absolument garder le contrôle. Le SPLM-N continue à défendre la population dans les endroits libérés. Et nous appelons la communauté internationale à faire pression sur le président el-Béchir pour qu'il arrête de bombarder les montagnes Nuba. On veut aussi appeler les Soudanais à ne pas se joindre aux milices, qui sont là pour protéger le régime et non pas le Soudan en tant que pays. Le régime continue de recruter des gens dans les pays voisins - au Tchad, au Niger, ailleurs aussi - pour combattre avec ses troupes. Nous continuerons à défendre notre peuple. Notre position dans les négociations, c'est d'arriver à une solution globale pour tout le Soudan pour que la violence s'arrête à l'avenir. Et on ne peut y arriver que si tout le monde se met autour de la table et trouve des solutions pour le Soudan.

Dépêche

Lundi 26 Mai 2014 - 12:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter