Nuage noir sur la prochaine sortie de Balla Gaye 2 : Bombardier et Aziz Ndiaye ne parlent pas le même langage




C’est en effet, un véritable dialogue de sourd entre le promoteur Aziz Ndiaye et le B52 de Mbour. Ils ne parlent pas du tout le même langage. Ce qui installe l’incertitude sur le combat entre Bombardier et le « roi des arènes » Balla Gaye 2 du 15 juin prochain. Après la sortie en vitriole de ce matin du lutteur mbourois qui donne au promoteur jusqu’à ce samedi pour lui remettre une avance faute de quoi, il allait annuler le contrat qui les lie, Aziz Ndiaye apporte la réplique.


D’un ton ferme, le promoteur recadre Bombardier : « Je ne cède pas à ce genre d’ultimatum. On est en négociation. Et ce n’est pas à lui de me donner de date. Il a déjà reçu une partie de l’argent. On est sur une phase de négociation». Pour Aziz Ndiaye, le blocage se trouve uniquement sur la renégociation des cachets. Il espère toutefois parvenir à une issue heureuse avec des pourparlers entamés avec le frère de Bombardier.
Ce, au moment où le président de l’écurie de Bombardier refuse toute diminution de cachet. « C’est tout ou rien », rétorque Pape Sylla qui enfonce le clou, sur les ondes de la Rfm. « On a eu un accord de principe. Il y avait des délais bien précis qu’il n’a pas respectés. On n’était pas demandeur du combat, c’est lui qui nous a proposé Balla Gaye 2. On a discuté d’un prix et ce prix-là, on veut qu’Aziz Ndiaye le respecte. On n’est prêt à faire des concessions. Si rien n’est fait jusqu’à la fin de la semaine, on va se réunir et on prendra une décision ».  


Le camp de Mbour veut qu’Aziz Ndiaye respecte les termes du contrat. 


Jeudi 6 Mars 2014 - 14:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter