OADAS et ABS pour un cadre de concertation et d’actions au niveau local




Synergie associative est une plate-forme d’action pour le développement local de Pikine. Elle est composée par l’Organisation Africaine pour le Développent Académique et Sportif (OADAS), basé au Etats-Unis. L’Association pour le Bien être et la Solidarité (ABS) de Pikine, et l’Association des jeunes Unis pour le Développement de Pikine Nord, ont pour objectif de fédérer toutes le forces de développement à la base et créer un cadre de concertation et d’action. Le Directeur des opérations de l’OADAS, Ousmane Diatta a souligné que ces trois organisations, deux de Pikine et une basée aux USA, conjuguent leurs forces et mettent sur pied une plate-forme pour fédérer les acteurs communautaires et créer un cadre de concertation et d’actions au niveau local.
 

Leur objectif est d’appuyer les actions en santé et éducation mais aussi aider les populations démunies. Dans ce domaine, plusieurs actions ont été menées dans différentes villes du Sénégal de 2008 à 2013, allant de dons de médicaments d’une valeur de sept (7) millions de F CFA, de matériels sportifs, d’une ambulance médicalisée, des habits…à Dakar, Tattaguine, Joal-Fadiouth, Kolda, Kaolack, Fatick, Mbour,…où les pouponnières « vivre ensemble » et le Centre des handicapés ont été les cibles.
 

Pour la contribution à la mobilité et à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec un handicap, hôpital Ibrahima Niasse, Village d’enfants SOS, Hôpital de Fatick, Hôpital de Mbour ont reçu des consommables et équipements biomédicaux. Dans le cadre du relèvement du plateau médical et amélioration des conditions de travail dans les hôpitaux. Toujours à Mbour, Joal Fadiouth, Fatick, Kolda, avec l’Associations sportives, Médecin du District sanitaire, Direction des hôpitaux et Poste de Sante, Mairies, des échanges Cross-culturelles et Cross- professionnelles ont été organisés avec la participation de docteurs des Etats-Unis: Urologues, infirmières d’état, orthopédistes, travailleurs sociaux, gynécologues, et autres professionnels de la médecine.

 
En décembre 2011, l’Association des victimes des mines de la Casamance ont eu droit à des fauteuils roulants avant qu’entre 2012 et 2013, Pikine, Thiaroye, Keur Massar, Thiès, Saint-Louis,Touba, Louga, Tivaoune, Richard-Toll, Matam, Podor, Ourossogui, Tambacounda, Kidira, Goudiry, Rosso, Ziguinchor, Sédhiou, l’accent soit mis dans les organisations communautaires de base, collectivités locales, autorités administratives et coutumières à travers des visites de prospection et d’études. 


Ibrahima Mansaly (stagiaire)

Mercredi 9 Avril 2014 - 01:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter