OIF/Télévisions publiques francophones: Un partenariat pour faire face aux défis du numérique (VIDEOS)

Avec l’avènement du numérique et la morosité économique de plus en plus prégnante, les chaines de télévision publiques francophones détectent de sérieuses menaces et voguent vers une solidarité. Pour une première fois, ces dirigeants de l’audiovisuel public francophone du monde ont été réunis dans le cadre d’un atelier à Liège (Belgique). Ils ont pour l’ambition d’améliorer le cadre juridique, de solliciter de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) la mise en place d’un fonds multilatéral mais aussi de développer des partenariats public-privé.



En marge du Forum Mondial de la Langue Française (FMLF2015), les dirigeants de l’audiovisuel public du monde francophone se sont réunis pendant deux jours à Liège. Une rencontre fortement saluée par le responsable du programme média de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Tidiane Dioh. La singularité de ce séminaire c’est, selon lui, la présence des responsables des chaines publiques du Nord comme du Sud.
 
Le diagnostic fait par les participants et souligné par le patron du programme média de l’OIF est édifiant. “Les médias francophones sont confrontés à des défis liés à la mondialisation des flux d’informations, au recul du français dans certaines aires géographiques, entrainant ainsi la baisse du nombre de consommateurs des produits médiatiques, à la contraction du marché publicitaire, mais surtout à l’entrée des médias à l’ère du numérique qui a rendu obsolètes les moyens traditionnels de production et de transmission des informations”.
 

 
Les dirigeants de l’audiovisuel public ont beaucoup insisté pour que l’OIF inscrive le numérique dans ses axes prioritaires.
 
La Radio Télévision Belge de la Communauté française (RTBF) a co-organisé cette rencontre avec l’OIF avec la collaboration du Réseau de l’audiovisuel public francophone (RAPAF). L’administrateur de la RTBF, Jean Paul Philippot a indiqué que les discussions ont tourné autour d’une bourse des meilleures pratiques, de la qualité, de la créativité mais surtout de comment mieux développer le marché de l’audiovisuel.
 
 

Les participants ont évoqué aussi une volonté commune de diffusion plus large. Il a été discuté les détails sur la façon de mieux connaitre le public, d’avoir des instruments de mesure partager par tous.
 
L’administrateur de la RTBF a confié que le point d’achoppement a été la création d’un fond multilatéral pour la financement de la webcréation, webdocumentaire, webséries. Il permettra de prendre en charge les questions de droits, de formats de sous-titrages et autres.
 
Un fonds paritaire est aussi suggéré pour financer les appels à projets pour les jeunes créateurs comme également la mise en place de cellules de détection de talents créatifs numériques.
 
Jean Paul Philippot a fait savoir que “cette feuille de route qui est dégagée va prendre en compte la structure et les moyens pour la mise en œuvre”. Pour ce fait, l’investissement de chacun des réseaux est sollicité pour aboutir à des résultats concrets.
 


Mercredi 22 Juillet 2015 - 18:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter