OL : la cinglante réponse de Jordan Ferri aux attaques de l’ASSE !

L'ambiance était tendue ce dimanche soir à Gerland, à l'issue de la large victoire obtenue par l'OL sur le voisin stéphanois (3-0). Au centre des critiques des Verts, Jordan Ferri en a pris pour son grade. Ce dernier a répliqué.



Il y avait du rififi dans l’air sur la pelouse du Stade de Gerland ce dimanche soir, théâtre d’un dernier derby entre l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne riche en rebondissements. Et si l’histoire retiendra que ce sont les Gones qui l’ont emporté une dernière fois dans leur antre (3-0), les acteurs de la rencontre avaient néanmoins d’autres choses à dire à l’issue de la partie. Le clan stéphanois, emmené par Christophe Galtier, s’en est ainsi pris à Jordan Ferri, coupable non seulement d’un tacle plus que rugueux sur un Beric qui risque une absence de six mois, mais aussi d’avoir adressé quelques mots doux à l’égard du banc de touche des Verts, n’hésitant pas à les chambrer vigoureusement.

Et cela, l’ASSE le digère mal, comme l’a fait comprendre son capitaine, Loïc Perrin :« Robert risque d’avoir une grosse blessure sur un vilain tacle. Ce que je regrette, c’est le manque de respect de leur part, il faut être digne dans la victoire. Ce sont des petites attitudes, quand on blesse un joueur et qu’on vient vers le banc en montrant son maillot, je pense que ça ne se fait pas trop », a ainsi lancé le défenseur central stéphanois en zone mixte. Cocasse, Jordan Ferri s’est présenté dans la foulée, devant même attendre quelques secondes que le joueur des Verts s’en aille avant de pouvoir à son tour parler à la presse.

Et lui a sa version des faits : « Je me fais insulter tout le match de la part de leur banc. Moi, je suis quelqu’un qui ne se laisse pas faire, je ne vais pas me laisser insulter gratuitement. J’ai répondu aux insultes, oui je les ai un peu chambrés. Ce n’était peut-être pas à faire, mais je ne me laisse pas insulter sans raison. Après, par contre, je tiens à m’excuser pour la blessure de Beric, ce n’était pas intentionnel, je ne suis pas un joueur méchant à la base », a-t-il précisé, avant de revenir sur les insultes dont il a fait l’objet : « Ce n’est pas moi qui ai commencé, on a insulté les membres de ma famille. Je réagis, j’ai du caractère, je ne me laisserai jamais insulter gratuitement, que ce soit sur un terrain de foot ou ailleurs ». À bon entendeur...
source:footmercato


Dior Niang

Lundi 9 Novembre 2015 - 08:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter