OL : la soirée de rêve d’Aldo Kalulu !

Pour sa première titularisation dans le championnat de France de Ligue 1, Aldo Kalulu n'a pas tremblé. Auteur de l'ouverture du score au cours de la rencontre ayant opposé ce mercredi soir l’Olympique Lyonnais au Sporting Club de Bastia, le feu follet rhodanien a été précieux 78 minutes durant.



Kalulu déjà adopté par les cadres de l'O
Kalulu déjà adopté par les cadres de l'O

Enchaînement des matches oblige, Hubert Fournier a procédé à un léger roulement après le déplacement riche en rebondissements de son Olympique Lyonnais sur la pelouse de Marseille (1-1). Pour la réception de Bastia, ce mercredi soir, l’entraîneur rhodanien a ainsi redonné une place dans le onze de départ à Steed Malbranque, placé en position de meneur de jeu en lieu et place de Mathieu Valbuena. Surtout, le technicien a laissé Claudio Beauvue sur le banc, pour offrir une première titularisation à Aldo Kalulu. Encore méconnu du grand public, celui qui arbore aujourd’hui le numéro 26 en équipe première fait partie des grands espoirs du club, lui qui a fait le bonheur de la réserve et qui a participé à l’épopée des U19 en Gambardella, battus l’année dernière en finale par Sochaux.

Déjà apparu à deux reprises en Ligue 1 cette saison, entré en jeu contre Lille et Marseille, le feu follet s’était surtout fait remarquer au cours du premier match de Ligue des Champions de l’OL à La Gantoise (1-1), obtenant le fameux pénalty manqué en fin de rencontre par Alexandre Lacazette. Aligné donc ce mercredi en pointe de l’attaque en compagnie du meilleur buteur du dernier championnat, celui sur qui Jean-Michel Aulas fonde de grands espoirs pour faire oublier la vitesse d’un Clinton Njie, parti à Tottenham, a fait un bien fou à son équipe. Disponible, la pile électrique a causé bien des tourments à l’arrière-garde corse, de par sa capacité de percussion et son centre de gravité bas. Surtout, Kalulu s’est offert le luxe d’ouvrir la marque pour l’OL. Lancé dans la profondeur, l’attaquant a ainsi régalé d’un coup du sombrero sur le gardien, avant de pousser le cuir dans le but vide.

Une première réalisation en championnat qui fera à n’en pas douter date, et qui fait en tout cas le bonheur du jeune homme tout juste âgé de 19 ans : « C’est une émotion inexplicable, c’est un bonheur que de pouvoir partager ça avec les supporters et la famille. C’est la folie, c’était un peu le bazar, sur ma célébration je me suis laissé aller, j’ai tout simplement fêté mon but avec rage », lance-t-il encore sur un nuage, avant de balayer les éventuelles comparaisons : « Je suis Aldo Kalulu, je suis moi-même, un joueur qui travaille et qui ne veut ressembler à personne. J’espère y arriver, comme Njie ou Fekir ». Pour rappel, Fekir s’était révélé aux yeux du grand public face à cette même formation bastiaise, en avril 2014, avant de jouir du succès que l’on connaît. Reste à savoir si Aldo Kalulu partagera cet heureux destin...

Source : Footmercato.net



Jeudi 24 Septembre 2015 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter