ONU: Abdoulaye Bathily, nouveau représentant pour l’Afrique centrale

Le Sénégalais Abdoulaye Bathily succède au Tchadien Abou Moussa à la tête de l'Unoca, le bureau régional des Nations unies pour l'Afrique centrale, qui est basé à Libreville. Cinq mois avant l'arrivée programmée de quelque 12 000 Casques bleus en Centrafrique, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, décide de se faire représenter sur place par un fin connaisseur de la politique africaine.



Le professeur Abdoulaye Bathily, 67 ans, est un homme à multiples facettes. Certains connaissent le brillant historien qui a fait ses études en Angleterre et a publié un lexique soninké-français. D'autres se souviennent du leader marxiste de la Ligue démocratique qui n'a pas hésité à s'allier avec le libéral Abdoulaye Wade pour chasser le socialiste Abdou Diouf du pouvoir. C'était en 2000. Beaucoup, enfin, l'ont rencontré lors de ses multiples missions de paix, au Liberia, en Guinée Bissau, au Niger ou au Mali.

Bathily le polyglotte connait tous les chefs d'Etat africains. C'est pourquoi, il y a deux ans, Macky Sall l'a nommé ministre d'Etat à la présidence du Sénégal. Bathily le vieux routier a beaucoup de flair politique. Il y a un an, Ban Ki-moon lui a confié le poste de n°2 de la Minusma à Bamako.

Aujourd'hui, le professeur Bathily est face à un immense défi : la Centrafrique. Mais il n'est plus le n°2 de quelqu'un. Il est enfin le n°1. Sûr qu'il mettra tout son talent, toute son énergie au service de cette mission à haut risque.

Source : Rfi.fr
 



Vendredi 2 Mai 2014 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter