ONU : quels Casques bleus paient le plus lourd tribut au maintien de la paix en Afrique ?

Les soldats déployés par l'ONU sont souvent des cibles de choix des jihadistes et des groupes rebelles armés. Zoom sur les missions de maintien de la paix les plus meurtrières sur le continent.



ONU : quels Casques bleus paient le plus lourd tribut au maintien de la paix en Afrique ?

Il y a quatre ans presque jour pour jour, l’ONU subissait l’une des pires attaques de son histoire en Afrique. Le 26 août 2011, 24 personnes avaient trouvé la mort à Abuja, lors d’un attentat à la voiture piégée dirigée contre le bâtiment des Nations unies. L’attaque avait – déjà – été revendiquée par Boko Haram.

Quatre ans plus tard, l’attentat reste dans les mémoires. Preuve, s’il en fallait une : le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, était sur les lieux, au Nigeria, le 26 août dernier. « Les terroristes ont attaqué les Nations unies et ont pris la vie de nombreux collègues. Mais notre mission est de construire. D’améliorer la vie des personnes dans le besoin », a souligné Ban Ki-moon.

769 morts au cours des neuf missions de l’ONU en cours

Sur le continent, certaines missions restent toujours des cibles de choix  pour les groupes armés. Au total, 769 personnes employées par l’ONU sont mortes lors des neuf missions de maintien de la paix encore en cours en Afrique, selon les chiffres publiés par l’ONU. Parmi eux, plus de 530 casques bleus. Des décès qui mettent avant tout en lumière les disparités. Certaines missions se révèlent en effet particulièrement meurtrières, comme le démontre le nombre de casques bleus morts en mission :


Jeune Afrique

Vendredi 4 Septembre 2015 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter