Obama donne 221 millions de dollars aux Palestiniens à la dernière minute

C’est un coup in extremis. L’administration Obama a transféré dans les dernières heures de son exercice une somme de 221 millions de dollars, promise à l’Autorité palestinienne. Un véritable acte de défiance à l’encontre des républicains dont deux membres au Congrès l’élu californien Ed Royce et le Texan Kay Granger avaient purement et simplement gelé l’aide destinée aux Palestiniens.



Obama donne 221 millions de dollars aux Palestiniens à la dernière minute
La procédure a néanmoins été accomplie selon les règles en vigueur : la Maison-Blanche l’a notifiée au Congrès vendredi matin, à seulement quelques heures de l’investiture de Donald Trump. L’ex-secrétaire d’Etat John Kerry avait de son côté informé certains parlementaires jeudi, juste avant de définitivement, quitter le Département d’Etat.
                              
 Selon le New York Times qui a révélé les faits, l’argent discrètement viré par l’administration Obama provient de l’Agence américaine pour le développement international, et sera alloué à l’aide humanitaire dans la Bande de Gaza, ainsi qu’au soutien des réformes politiques et sécuritaires entreprises par l’Autorité palestinienne.
 
Le président Trump qui a invité le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à se rendre à Washington en février, avait promis à plusieurs reprises durant la campagne, de déplacer à Jérusalem l’ambassade américaine en Israël, échauffant les esprits palestiniens car cela ruinerait les espoirs de voir Jérusalem-Est érigée en capitale d’un futur Etat palestinien.
 
Certainement rien que pour énerver encore un peu plus les républicains, l’administration américaine sortante a également pioché 6 millions de dollars dont 4 seront destinés au financement de programmes de lutte contre le réchauffement climatique. Durant sa campagne, le candidat Trump avait promis que s’il était élu, les Etats-Unis n’appliqueraient pas leurs engagements pris à la COP21.


Mercredi 25 Janvier 2017 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter