Obélisque : la marche des pro-karim dispersée : le coordonnateur et ses camarades mis aux arrêts



Obélisque : la marche des pro-karim dispersée : le coordonnateur et ses camarades mis aux arrêts

Ils ne comprennent pas. La marche des pro-Karim allant de l’obélisque au rond point RTS  ce mercredi 26 février 2014 de 15 heures à 17 heures pour la libération du fils du président sortant Wade n’a pas eu lieu. Autorisée par le préfet de Dakar, les forces de l’ordre leur ont barré la route. Le coordonnateur du collectif a été arrêté. Il se trouve avec d’autres camarades au commissariat central.


 « Hier après-midi, on a déposé notre demande pour obtenir l’autorisation de marche aujourd’hui. On s’est mobilisé à 15 heures comme convenu pour attendre nos frères et sœurs à l’événement. Mais, on a trouvé les policiers sur place. Ils nous ont demandé notre autorisation. On leur a montré l’original qu’ils ont confisqué avant de nous signifier que la marche autorisée hier, a été finalement interdite », rage Maïmouna Boussa, chargée de communication du collectif qui exige la libération de Karim Wade qui annonce l’arrestation du coordonnateur et d’autres camarades.


 Ils ont été arrêtés, dénonce la karamiste alors qu’ils ne faisaient que dire ce qu’ils pensent en tant que citoyens responsables qui, sur autorisation du préfet, usaient de leur droit de donner leur point de vue sur une situation qu’ils jugent injuste voire insupportable. Mis dans des cars, ils ont été conduits au commissariat central. Le collectif pour la libération du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss ne comprenne pas comment le préfet peut autoriser cette marche et retourner demander à la police de venir l’interdire sous prétexte de troubles à l’ordre public.


Mercredi 26 Février 2014 - 19:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter