Observatoire économique de la CCIAD : Focus sur le Sénégal des entreprises mort-nées

L'Observatoire Economique de la Chambre de Commerce d'Industrie et d'Agriculture de Dakar (CCIAD) vient de consacrer une enquête sur les besoins de formation des Entreprises. Il a fait un focus sur l'emploi et le baromètre de l'accompagnement des Petites et Moyennes Entreprises (PME), mais le constat fait peur.



Observatoire économique de la CCIAD : Focus sur le Sénégal des entreprises mort-nées

Au Sénégal, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) représentent 90 % du tissu économique, 42 % de la création d'emploi. Pourtant, elles ne représentent que 20% du Produit National Brut (PIB). Selon une étude de l'Observatoire Economique de la CCIAD, 50 % des entreprises meurent avant l'âge de 5 ans. De vrais mort-nés. Pire, le niveau d'information est médiocre. 20 % d'entre eux ne sont pas au courant des politique de soutien mise en place par l'Etat. Ceux qui en n'ont connaissance ne sont pas satisfaites.


Dans ce milieu, tous les indicatifs sont en rouge. L'environnement des entreprises nationales est peu enviable. Face à cette situation, la CCIAD compte mettre en place un système de veille et intelligence économique. Pas moins de 50 entreprises par an bénéficieront d'un encadrement à travers des cessions de formation, sur la procédure des marchés, les systèmes de veille économique.

La chambre de commerce de Dakar cible les Pme et les grandes boites et le projet sera porté sur une durée de 5 ans, renouvelable. Il va mobiliser un budget de 200 millions des Fcfa dont les 10 seront assurés par la CCIAD et les 90% restant par les partenaires techniques et financiers. Parmi les maux dont souffrent les entreprises, il y a l'inadéquation des financements, ménagement, système de gestion peu orthodoxe, une incompréhension des textes juridique et l'accès au marché. Ces obstacles sont d'autant plus impitoyables sur la performance des entreprises que l'observatoire économique de la Cciad va consacrer un autre projet sur l'accompagnement des Pme en difficultés. Il va aussi mettre l'accès sur la prévention des crises au lieu de chercher des solutions aux crises.

Les résultats des études menées par l'observatoire économique de la Cciad auprès des entreprises ne sont pas pour arranger les choses. Les offres des formations en marketing communication, commerce, finance comptabilité et métiers des services sont plus fréquentes. Pour tant, elles sont loin des besoins formulés par les chefs d'entreprise. Leur besoin serait plus porté sur des diplômés en Tic et les métiers industriels.

L'Observatoire Economique a adressé un certain nombre de recommandations aux trois acteurs majeurs du secteur : à l'Etat il faut la diversification de l'offre de formation, le développement de l'agrobusiness, l'accompagnement de l'auto-emploi ; pour les Entreprises, le défi sera de jouer le rôle de pivot entre la formation et les besoins, mais aussi de mettre en compétitivité les écoles pour une meilleure offre. Enfin, la tâche dévolue aux écoles de formation sera renforcée la capacité d'adaptation des étudiants et les familiariser avec la vie en entreprise.


Ibrahima Badiane

Mardi 22 Avril 2014 - 18:17




1.Posté par amadou le 24/04/2014 09:48
Un article plein de fautes, mal écrit, une analyse hasardeuse du contenu des enquêtes présentées par l'Observatoire.bref grand n'importe quoi cet article.
Si vos rédaction ne peuvent pas vous relire, demandez aux intéressés de le faire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter