Offense au chef de l’Etat : Samuel Sarr vers la liberté

Cette fois-ci sera peut être la bonne. Dans tous les cas, le Procureur de la République a donné un avis favorable à la libération de Samuel Sarr. Ce, suite à une deuxième requête introduite par les avocats de ce dernier. Serigne Bassirou Guèye a mis son veto à la première demande en dépit des interventions de certains chefs religieux.



Samuel Sarr, inculpé d’offense au chef de l’Etat et de diffusion de fausses informations, peut humer l’air de la liberté. Le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, est, en effet, dans les dispositions de donner un avis favorable à sa libération. Un avis favorable est synonyme de liberté pour l’ancien ministre de l’Energie, puisque le juge d’instruction est tenu de suivre son réquisitoire.


Selon le journal «Le Quotidien », en plus la requête de Me Alioune Badara Cissé, avocat de Samuel Sarr, des interventions de hautes autorités religieuses ont plaidé la libération du « wadistes éternel ». Mais c’était sans compter alors avec le veto de Serigne Bassirou Guèye.
 
 
 


Mardi 30 Septembre 2014 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter