Offense au chef de l'Etat : « l'article 80 un fourre-tout qui n'honore...le Sénégal », Moustapha Diakhaté



Offense au chef de l'Etat : « l'article 80 un fourre-tout qui n'honore...le Sénégal », Moustapha Diakhaté
Une bonne partie des Sénégalais ne veut plus entendre parler de l'article 80 du code pénal qui institue l'offense au chef de l'Etat. Le même sentiment est partagé chez le député, Moustapha Diakhaté, président du Groupe parlementaire de la majorité Benno Bokk Yaakaar.

« l'article 80 du code pénal Sénégalais doit être revisité pour la simple raison que c'est un billet par rapport au processus démocratique. C'est un contexte de fourre-tout. Et de mon point de vue, le profil et le standard démocratiques du Sénégal ne doivent pas permettre des dispositions de ce genre, qui donne au procureur la possibilité d'arrêter des citoyens comme cela », lance Moustapha Diakhaté.

Pour ce qui est de l'abrogation de cette loi, le député renseigne que les Aminata Touré et Me Sidiki Kaba avaient initié des reformes en profondeurs du code pénal et du code de procédures pénales. Selon Moustapha Diakhaté, « dés que ces reformes arriveront à l'Assemblée nationale, on doit envisagé, de revoir cette disposition ».


Jeudi 21 Août 2014 - 14:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter