Offense au chef de l’Etat : mercredi de vérité pour Samuel Sarr ?



Depuis le 21 août dernier, le responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) est dans les liens de la détention à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. Ce, après ses accusations à l’endroit de Macky Sall qu’il dit avoir planqué sept (7) milliards dans un compte en banque. Samuel Sarr est ainsi placé sous mandat de dépôt pour offense à l’institution que représente le Président Sall sans par ailleurs être fixé sur son sort depuis lors. Peut être qu’il le sera aujourd’hui car le responsable libéral fera face au juge, Samba Fall du deuxième cabinet.


A préciser qu'aux premières heures de son arrestation, Samuel Sarr avait reçu la visite de Serigne Cheikh Saliou, khalife de la famille du feu khalife général des mourides, Serigne Saliou Mbacké qui était décidé à faire la médiation auprès de l'autorité pour la liberté de son disciple. C'est toutefois un dignitaire de l'ancien régime non moins ministre de l'Energie sous Wade qui semble en vouloir à ses frères libéraux qui ne l'auraient pas soutenu. 
 
Affaire à suivre. 


Mercredi 10 Septembre 2014 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter