Ogo-Matam : la liste de BBY passe finalement

Dans cette communauté rurale sise dans la région de Matam, il s’en passe des choses. Déclarée forclose suite à l’enlèvement du mandataire de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yaakaar (BBY), Alassane Niane qui n’a pas pu déposer ses listes, BBY passe finalement. La Cour d’Appel de Saint-Louis est passée par là.



Gros rebondissement à Ogo. Ces élections locales resteront dans les annales de cette communauté rurale de Matam. Le mandataire de la coalition au pouvoir BBY avait jusqu’à minuit le 29 avril dernier pour déposer les listes de la coalition en vue du rendez-vous du 29 juin prochain mais malheureusement à l’heure limite, Alassane Niane ne s’était pas présenté. En cours de route, ce dernier a été enlevé puis séquestré, tout pour l’empêcher de réussir sa mission. Ce qui explique d’ailleurs la forclusion de l’Alliance Pour la République (APR) et ses alliés dans ladite commune. Mais la sentence est tombée hier. BBY sera finalement de la course des élections locales. Selon la presse du jour, la Cour d’Appel de Saint-Louis a validé leurs listes suite au recours introduit par la coalition.


Reste à savoir quelle sera la réaction de l’opposition. Dans tous les cas, cité dans l’affaire d’enlèvement et de séquestration du mandataire, le désormais ex-Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abou LO en a fait les frais. Il a été démis de ses fonctions par le président Sall hier en conseil des ministres. 


Jeudi 8 Mai 2014 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter