« On constate que le compte de Singapour est toujours tabou », défense de Karim Wade



Ce sont là les propos de Me Ciré Clédor LY contre le renvoi du procès qui oppose Karim et l’expert-comptable, Alboury Ndao. « Le Tribunal a renvoyé à la demande du ministère public après que la défense a épuisé ses plaidoiries», sert la robe noire de la défense de Wade-fils dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Selon lui, «le 26 mars, on constate toujours que le compte de Singapour est un tabou ». Car il en est convaincu : «Tant que la CREI ne l’écartera pas, personne ne devrait certainement en parler ».



Me Ciré Clédor LY de préciser  «simplement que la Tribunal l’a fait de bonne foi. Même si l’argument qui a été soulevé par le ministère public est un argument qui ne rencontre pas la loi. L’article 414 dit en son alinéa 2 que les juges en parlant des juridictions de jugement ne peuvent former leur conviction que sur les éléments de preuves apportées au cours du débat et discutées devant le juge ».


«Alboury interrogé, se réfugie sur des personnes fantomatiques, il refuse de répondre, donner des éléments parce qu’il n’avait rien. Et nous nous avons estimé devoir ne pas nous en tenir à cela seulement, nous avons apporté des preuves au moment de l’interrogatoire donc des éléments prouvant effectivement que le rapport avait des énonciations qui étaient fausses », dit-il.
 


Vendredi 13 Mars 2015 - 07:00




1.Posté par Leuk le 13/03/2015 11:51
Le désir de liquidation des potentiels adversaires, pousse à les TRAQUER comme du gibier, manipulant la Justice, et à tromper l'opinion sur toute la ligne : le mensonge d'Etat est là, en fait accompli.

Et la cupidité de l'expert, l'amène à rouler dans la farine tous ces manipulateurs de la justice à travers la CREI. Mais l'essentiel était pour ces derniers de disposer seulement de la Signature d'un Expert en vue coller un motif supplémentaire à Monsieur Karim Wade pour une 2e mise en demeure.

Est-ce bien cela la Rupture ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter