Opinion : Ce que nous attendons de la visite d’Obama

Pour savoir si l’individu peut nager, il suffit juste de le pousser dans l’eau. La venue au Sénégal du Président des Etats Unis d’Amérique, Barack Hussein Obama, montre à quel point nous pouvons venir à bout de l'insécurité et de l'insalubrité si nous le voulons.



Opinion : Ce que nous attendons de la visite d’Obama
Il  n’existe pas d’africain qui n’ait sauté de joie lorsque Obama fût élu pour la première fois président des Etats Unis d’Amérique. Aujourd’hui  alors, le Sénégal est fier de recevoir l’afro-américain le plus puissant au monde. Il doit être reçu comme le noir américain, l’africain qui a montré à la face du monde que le pouvoir est au-delà des couleurs, c’est un don de Dieu. Donc, accueil ne pourrait être si grand que celui que nous réserverons à l’Amérique à  travers son Président.

Si d’aucuns se focalisent sur l’apport de sa visite pour notre cher pays, je me permettrai d’observer l’attitude de nos autorités qui ont vraiment mis tous les moyens pour rendre ce séjour si naturel qu’il dépasserait la limite de l’imaginable sur notre terre de téranga. Deux points attirent mon attention à l’heure où l’insécurité,  l’insalubrité, l’anarchie dominent notre cadre de vie. Il s’agit d’une part, de la métamorphose du centre ville et environs  dépourvus de tout encombrement, une place de l’indépendance qui respire et montre sa vraie beauté. D’autre part, ces dernières semaines ont montré combien nos services de sécurité peuvent assainir notre ville de la délinquance au point que l’on se pose la question de l’utilité d’une agence nationale de sécurité  alors que nos forces de l’ordre peuvent bien garantir notre sécurité si elles le veulent. Sommes-nous obligés d’en arriver là à chaque fois que nous recevons une superpuissance ?

L’arrivée du Président américain devrait non seulement profiter à notre développement sur toutes ses formes, si telle est la motivation de sa visite mais, elle devrait être également une opportunité pour nous de revoir notre amour pour notre cher Sénégal. L’Amérique doit sa puissance à l’amour que chaque américain porte pour son pays au point de croire "he is the best" (il est le meilleur) et de le montrer à tout instant avec le fameux « time is money » (le temps c’est de l’argent).

Aussi bien en Amérique qu’en France, la visite d’un président n’est vécue que par les autorités, le peuple s’en informe par  les médias parce qu’ayant d’autres chats à fouetter. Demain, tout Dakar sera au ralenti, les sénégalais vont se mobiliser pour recevoir notre cher Président Obama, certains endroits de Dakar seront interdits aux populations et  les goréens, s’ils sont chanceux, auront droit à un "coucou" à travers leurs fenêtres. Qu’attendons-nous de cette visite ?

Quelles que soient les raisons de cette visite, elle marquera à jamais notre nation car c’est un fils de l’Afrique qui nous honore au moment où de nombreux pays africains souhaitent le recevoir. En bon pays de téranga, nous lui souhaiterons le bienvenu et fermerons les yeux sur tous les désagréments que son protocole causera au citoyen sénégalais car sécurité oblige. Mais à son départ, nous devrons revoir notre citoyenneté. Eh oui ! Devons nous attendre l’arrivée d’Obama au Sénégal pour être le pays le plus démocrate, le plus propre, le plus sure ? Non ! Le citoyen sénégalais devrait être beaucoup plus méritant qu'un visiteur en voyant les efforts circonstanciels transformés en routine.  Le sénégalais lambda mérite les mêmes faveurs qu’un visiteur, il doit vivre dans un cadre sure, salubre ; il doit  voir ses rues désencombrées. Au départ de notre cher Obama, le reste du Sénégal devrait ressembler aux différents endroits où passeront les Etats Unis ces deux prochains jours. A son départ, la banlieue devra être rassurée d'un hivernage sans inondations. A son départ, nous voulons que les délinquants ne sévissent  plus...

Nous sommes convaincus que nos autorités ont tous les moyens pour rendre le sénégalais fier de son pays  car changer  le Sénégal est possible, c’est  juste une question de bonne volonté. Alors, après la visite d’Obama, please let’s keep our country safe and clean! Bon séjour au Président Obama,  à  sa famille et à toute sa délégation.
Cheikh Moubarack Wade


Mercredi 26 Juin 2013 - 16:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter