Opinion: Excision de 350 filles au Kenya



Opinion: Excision de 350 filles  au Kenya
Le Comité Inter-Africain contre les Pratiques traditionnelles néfastes affectant la Santé de la Femme et de l’Enfant (CI-AF) a fait parvenir à FORWARD- Germany un document par lequel elle lui demande de soutenir son appel et de canaliser nos forces afin de mettre fin à la violence ritualisée. Rappelons que la semaine dernière s’est tenue à la Haye, aux Pays-Bas la conférence internationale “Unissons nos forces ensemble Europe-Afrique » et jetons des ponts pour abolir les Mutilations Sexuelles Féminines.”

Cette coutume sévit actuellement dans 28 pays d’Afrique et dans ceux de la communauté européenne.

Ainsi à la Haye, (Pays-Bas) l’accent a été mis sur le thème suivant “comment abolir les Mutilations Sexuelles Féminines en Europe?” Une campagne de sensibilisation va débuter dans tous les pays de la Communauté Européenne à partir de 2010. Il s’agit d’une part de sensibiliser les populations cibles et les informer des dispositions légales qui existent en la matière à savoir une interdiction stricte dans toute l’Europe, suivie d’une condamnation pénale et d’autre part d’informer le grand public, qui en général ignorent les conséquences pour les jeunes filles excisées.

Dans son édition du 24 novembre 2000, le “Daily Nation”, le quotidien du Kenya fait part d’une excision de masse, une coutume qui a lieu chaque année durant les vacances du mois de décembre dans plusieurs localités du pays. Pourtant cette information ne semble pas troubler le sommeil des organisations qui luttent contre les Mutilations Génitales Féminines. On a enregistré jusqu’ à ce jour que très peu de réactions.

Allons-nous laisser exciser 350 filles sans lever le petit doigt?

De sources sûres provenant de la province de Pokot, des instituteurs et institutrices affirment que les Mutilations Génitales Féminines M.G.F sont une pratique courante dans cette région. Selon les croyances culturelles, les étoiles et les éléments cosmiques seraient actuellement favorables à une telle opération. Les initiés y auraient lu un signe intangible à faire exciser les jeunes filles dans les deux semaines à venir.

Environ 120 filles âgées entre 9 et 16 ans devraient subir ce rite à Endow, Kaben et Koibirir et 60 autres ont déjà été ciblées pour être les prochaines victimes.
Le chef de la région de Koibirir, Alfrick Lorem a affirmé que l’heure de l’initiation a sonné pour toutes ces filles en ce mois de décembre qui correspond à celui des vacances.

Indépendamment de ces cas officiels, trois femmes mariées ont déclaré avoir été excisées la semaine dernière. L’une d’elle a affirmé avoir subi la pression de son entourage et les menaces de divorce de son époux. Le représentant de l’état du district de Marakwet, Joseph Kisangau, a publié une ordonnance où il met en garde les tenants de cette tradition nuisible pour la santé des femmes.

“Nous avons donné des ordres aux agents de la localité de surveiller durant tout le mois de décembre tout acte répréhensible qui va à l’encontre de la loi. Toute personne qui excisera ou fera exciser une fille ou une femme sera passible d’une punition, elle sera arrêtée et déférée en prison jusqu’à ce qu’elle soit jugée”.

Le Kenya a promulgué en 2002 une loi interdisant les Mutilations Sexuelles Féminines (ou Mutilations Génitales Féminines MGF/FGM) qui est entrée en vigueur. En outre, le Kenya a ratifié la Convention des Droits de l’Enfant ainsi que la Chartre Africaine des Droits de l’homme qui interdit toute forme de violence contre les enfants. Cet échec patent du travail de sensibilisation dans cette région est une preuve que les autorités, les o.n.g doivent faire preuve de vigilance et redoubler de leurs efforts afin d’arriver à l’abolition de cette coutume néfaste.

FORWARD-Germany soutient la campagne que mène le Comité interafricain contre les pratiques traditionnelles néfastes affectant la santé de la femme et de l’Enfant(CIA/CI-AF).

FORWARD-Germany prie les autorités du KENYA et tout spécialement la Ministre du Genre, de l’Enfance et du Développement social de sauver ces jeunes consciences en leur épargnant d’être excisées afin que ces futures femmes, puissent participer au développement de l’Afrique en jouissant de leur intégrité physique.
On peut être une Africaine respectueuse des coutumes ancestrales sans pour autant s’adonner à une pratique qui nuit à la santé des filles et des femmes.

©Dr. Pierrette Herzberger-Fofana
•Comité exécutif de FORWARD-Germany. Membre fondatrice
www.forward-deutschland.de
•Vice-Présidente de la «Renaissance Africaine»www.renaf.org
•Comité exécutif Euronet.fgm-org. www.euronet-fgm.org



Remarques
Sources: “Daily Nation” 24.11. 2009 www.nation.co.ke/News/-/1056/803248/-/vmulq9/-/index.html
CI-AF: Comité Inter-Africain de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes affectant la
santé de la Femme et de l’enfant ( CI-AF)/Inter-African Committee on Harmful Traditional
Practices Affecting the Health of Women and Children.

1.Pierrette Herzberger-Fofana. “Les Mutilations Génitales Féminines” Dossier 25p.

www.arts.uwa.edu.au/AFLIT/MGF1.html. université de Perth-Australie.10 mai 1999, www.afrology.com rubrique société, http://www.afrology.com/soc/pdf/mutilation.pdf

2.Pierrette Herzberger-Fofana.„Abandon des Mutilations Génitales Féminines. Le Comité inter-africain en Egypte» 27.10.2008-30.10.2008» in:ww.euronet-fgm.org/index.php?...73%3,www.afrology.com/presse/phf_mgf.html, www.continentpremier.info/modules.php?name=News&file=print...

3.Pierrette Herzberger-Fofana. „L’Egypte, berceau des mutilations sexuelles féminines „www.alpha-

2.info,afrology.com

4.Pierrette Herzberger-Fofana; «Une Fatwa Sur Les Mutilations Génitales Féminines au Caire – Égypte»...www.afrology.com/presse/phf_hb2009.html -

5.Pierrette Herzberger-Fofana „Excision et droits humains: les raisons pour abandonner cette pratique ww.m.pressafrik.com/index.php?action=article...5480“,afrology.com

6.Pierrette Herzberger-Fofana Excision et Droits humains www.afrology.com

7. Pierrette Herzberger-Fofana. « Fleur du désert de Waris Dirie Mots Pluriels, no.10, 1999 www.arts.uwa.edu.au/Mots Pluriels/MP1099pfwaris.html

8. Pierrette Herzberger-Fofana « Excision et émigration :La situation en Allemagne. In Présence Africaine no.160, 1999

9. Pierrette Herzberger-Fofana, Littérature Féminine Francophone d’Afrique noire suivi d’un Dictionnaire des Romancières. Paris 2001: ed. Harmattan 570p. Grand Prix du Président de la République du Sénégal pour les Sciences. Dakar 30.6.2003 www.grioo.com/opinion11494.html
articles en allemand :

1. Pierrette Herzberger-Fofana « Genitalverstümmelung in Deutschland ..Rede vor dem Bundestag am 25.11.2008 www.gruene-liste-erlangen.de/.../504-genitalverstuemmelung-in-deutschland.html

2. Pierrette Herzberger-Fofana.«Nein zur weiblichen Verstümmelung: FORWARD-Germany und die Karawane der Jugendlichen in Mali“ www.forward-germany.de, ...

3.Pierrette Herzberger-Fofana.“ Null Toleranz für die Genitalverstümmelung“ http://www.alpha-2.info/alpha-2-info-NULL-TOLERANZ-FUR-DIE-GENITALVERSTUMMELUNG!

4.P.H.F ibid: Stop Mutilation.www.alpha-2.info/alpha-2-info-Mit-MSTOP-MUTILATION-STOP-MUTILATION-STOP-MUTILA-TION_a6571.html?...

5. P.H.F.“Das Machtwort des Gesetzes hat gesiegt. Die Verurteilung einer Beschneiderin und einer Großmutter“.ww.alpha-2.info

6.Pierrette Herzberger-Fofana.„Die Nacht des Baobabs. Zur Situation der ausländischen Frau am Beispiel von Afrikanerinnen in Deutschland“. Festvortrag zum internationalen Frauentag am 8. März 1992-Sonderdruck.Hrsg. München: Veranstaltung der Landeshauptstadt Frauenbeauftragte Büro München

7.Pierrette Herzberger-Fofana.“Excision and African Literature :An Activist Annotated Bibliographical Excursion”. In Empathy and Rage. Female Genital Mutilation in African Literature. (ed. Tobe Levin and Augustine H. Asaah. Oxfordshire 2009, pp.142-155.
…………………

Pierrette Herzberger-Fofana

Mardi 15 Décembre 2009 - 01:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter