(Opinion) L’UE, les USA et l’Allemagne impliqués: Le Fichier électoral ne peut-être une raison de contester la victoire de Wade en 2012.



(Opinion) L’UE, les USA et l’Allemagne impliqués: Le Fichier électoral ne peut-être une raison de contester la victoire de Wade en 2012.
Le Sénégal traverse des moments de turbulences politique qui risquent de discréditer toute la classe politique et entachée la belle démocratie que représente le Sénégal dans le concert des nations civilisées. La candidature du Président Abdoulaye Wade sur les élections de 2012, si elle est approuvée par le Conseil Constitutionnel devra poser le débat de sa succession.

Le président Wade est élu en 2007 sous la nouvelle constitution, une constitution approuvée par voie référendaire et c’est sous cette nouvelle constitution que l’actuel président prépare avec toute sa rigueur pour mener le Sénégal a bonne destination , mais une partie de l’opposition qui n’existe que de nom ,soutenue par une certaine presse qui souffre d’un “cancer de crédibilité “et des cagoulards sans scrupules animés par une haine sans égale menacent de semer le désordre et d’inciter a la violence

L’Union Européenne, Les Etats-Unis, et l’Allemagne ont financé une mission d’experts pour auditer le Fichier Electorale du Sénégal, après un tel diagnostique le fichier ne souffrait d’aucune anomalie donc en aucun cas le Fichier Electorale ne peut-être une raison de contestation du scrutin de 2012. Les experts mandatés par l’Union européenne, les Etats-Unis et l’Allemagne sont affirmatifs. Le système électoral sénégalais est en l’état « crédible ». « Le code électoral, dit le rapport, prend en compte les exigences du suffrage universel ». Les procédures de révision des listes «garantissent un processus égalitaire à tous les citoyens ». Près de 98% des électeurs inscrits dont l’adresse était suffisamment claire ont été formellement identifiés.”

La communauté internationale est avertie, et doit jouer sa partition pour la stabilité et la démocratie du Sénégal, l’approbation de la communauté internationale sur le fichier électoral engage aussi sa responsabilité devant une contestation déjà planifiée par cette opposition de l’internet qui cherche une justification de ses crimes déjà planifiés.

La succession d’Abdoulaye Wade se pose évidemment sur la durée d’un autre mandat mais le président aura amplement le temps pour assurer une succession paisible, démocratique et constitutionnelle.

Bien que son âge soit souvent mentionné le Président Wade reste de loin le Plus populaire de par son bilan et par ses actes de courage et de leadership au plan national et international. Un Homme qui a finit d’engager toute sa vie Durant pour un grand Sénégal dans une grande AfriqueLe Président Wade lui même parle de sa candidature et de la stabilité du pays et c’est ainsi qu’il a rendu visite aux chefs religieux, rencontrer les chefs de villages, les élus du people, les imams afin de sensibiliser les populations sur la nécessite de la stabilité et du maintien de la paix pour mieux permettre de trouver des solutions aux problèmes du moment qui n’épargnent même pas les grandes puissances économiques

Apres toute l’encre déversée sur la dévolution monarchique, certains parlent de dauphinat, les noms du premier ministre Souleymane Ndene Ndiaye, du président du sénat Pape Diop, du ministre d’Etat Djibo Leyti Kâ, du Président de l’Assemblée Nationale Mamadou Seck et même de Macky Sall ancien premier ministre et ancien Président de l’Assemblée Nationale, aujourd’hui leader de l’APR

Tout ce tohu bohu c'est méconnaître Wade car l’homme du vrais changement est actuellement préoccupé a assoir les conditions d’achèvement de ses Grands Projets et programmes pour l’avenir de notre jeune nation et au moment venu engagera une procédure de succession démocratique et constitutionnelle.
L’aéroport de Diass, les chemins de fer, le programme de renforcement de la nutrition, le programme d’eau potable et d’assainissement (PEPAM), le Projet de la Cite des Affaires, Le Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP) le programme National de Bonne Gouvernance et tant d’autres projets de création d’emplois, et de mieux être de nos populations.

Actuellement Wade est le meilleur candidat pour l’intérêt général du Sénégal… Il détient un bilan incontestable et des projets et programmes qui ont fini de signer l’hécatombe de l’opposition en 2012.

Nous sommes convaincu que le Président Wade na pas besoin de s’accrocher au pouvoir c’est contraire à sa philosophie, ses combats dans le monde ont été toujours en concert avec les aspirations du Sénégal et de l’Afrique dans un monde meilleur.
Je demande à tous les Sénégalais et à nos partenaires d’œuvrer pour que notre pays puisse vivre un grand moment post électoral digne des grandes démocraties en 2012. La victoire de la démocratie et de la transparence sont les seuls gages d’un développement économique et social viable.



Dr Ndiouga Fall Dieng WASHINGTON DC, USA

Jeudi 6 Octobre 2011 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter