Opinion-La Franc-maçonnerie, parlons-en !



Opinion-La Franc-maçonnerie, parlons-en !
L’histoire de la franc-maçonnerie, pour ce qu’on en sait, remonte au XIVe siècle. Les confréries de bâtisseurs anglais qui bénéficiaient de franchises fiscales décidées par le roi, organisaient la transmission de leur secret dans des loges sous le contrôle d’un maître maçon. Ce qui est extraordinaire avec ses adeptes, c’est la place qu’il accorde à la protection de leur secret. Ils s’inspirent, dans leur résistance à livrer leur secret, à un personnage biblique appelé Hiram de Tyr, architecte qui, engagé par Salomon sur le chantier du Temple, n’a pas cédé sous la torture et garda intact son secret. Depuis le XVIIIe Siècle, elle était devenue, sous la houlette de la noblesse, un moyen d’ascension sociale par la classe marchande britannique. En France, deux loges verront le jour : la Grande Loge de France, qui se dote en 1738 d’un Grand Maître, le duc d’Antin et le Grand Orient de France (GODF) sous la direction du duc de Chartres, futur Philippe Égalité. Cette dernière loge, plus catégorique, écarte de sa constitution toute pratique liée à la religion à partir de 1877. De l’autre côté, la Grande loge de France (GLDF) se refaire à partir de 1894 à un « Grand Architecte de l’Univers » ; une conception symbolique qui n’a aucun rapport avec le monothéisme chrétien ou musulman. A partir de 1948, apparaîtra la Grande Loge nationale française (GLNF).

Toutes ces obédiences ténébreuses ont en commun beaucoup de choses du point de vu du but poursuivi, des symboles maçonniques utilisés, des modes de recrutement, du devoir du maçon, de leur vision sceptique ou ambiguë pour ce qui concerne les religions révélées, de leur mode d’organisation et de leur approche de la politique. Pour quelqu’un qui se réclame de l’islam par exemple, il devient bizarre qu’il puisse accepter d’être parrainé par un mécréant, accepter de subir des rites initiatiques en portant des tabliers graduels à la place de nos beaux boubous, avec à la main des maillets… signe d’autorité, à l’ouverture et à la fin des travaux maçonniques. Ces rites sataniques qui se font avec l’usage d’outils comme les compas, niveaux, truelles, équerres etc. et qui accordent une attention particulière aux formes triangulaires et rectangulaires et à des chiffres comme le trois, le cinq, et le sept masquent leur mépris vis-à-vis des peuples de spiritualité monothéiste par des actions dites de charité ; ils cherchent à s’accaparer des leviers de nos Etats par tous les moyens conventionnels et non conventionnels et donnent aux pauvres juste ce qu’il faut pour les maintenir dans leur trou de déche gravissime.

Une hypocrisie jamais modérée arme leur dénomination d’Enfants de la lumière qui oeuvrent pour l’éveil des consciences en enseignant une philosophie morale dans un principe guidé par la fraternité et l’égalité. Ils réfutent l’existence d’hiérarchie en leur sein mais ont tout de même un « vénérable » à leur tête, et un collège d’officiers : orateur, surveillant, secrétaire, trésorier, etc. Un grand maître préside l’obédience, une fédération de loges communément appelée maçonnerie bleue, des loges composées de frères de trois premiers rangs que sont les apprentis, les compagnons et les maîtres. La révélation de notre cher président expliquerait-t-elle son attachement à cette couleur bleue très symbolique chez les adeptes de cette maçonnerie bleue portée généralement vers un certain type de libéralisme? Il est souvent arrivé que le drapeau bleu de son parti rivalise d’ardeur avec celui légal de la république lors de certaines manifestations à priori républicaines.

Le pape Clément XII excommunie en 1738 tous ceux qui se réclamaient de la franc-maçonnerie pour hérésie par la bulle In eminenti suivi par la condamnation de Benoît XIV dans la bulle Providas en 1751 et par l’encyclique Humanum genus de Léon XIII (1884). Ce dernier parle de pratique satanique.

Les « fracassantes révélations » sur la franc-maçonnerie publiées par Léo Taxil à la fin du XIXe siècle va porter un sacré coût à l’ordre. Même le dictateur Hitler les jettera à la poubelle plus tard. Il les déclarera persona non grata en Allemagne. D’autres pays lui emboîteront le pas. Que l’on nous parle de Jules Ferry, Mozart, Emile Littré, Léon Tolstoï, Roosevelt, Franklin etc. n’y change rien : si cette pratique était bonne pour l’humanité, ses adeptes ne la cacherait pas comme un bien mal acquis à moins qu’ils soient des égoïstes de première catégorie; elle n’aurait pas concerné que moins de six millions cinq cent membres dans ce monde qui compte plusieurs milliards d’habitants. C’est une minorité d’athées et de rapaces qui cherchent à gouverner le temporel et le spirituel de la majorité. Et surtout qu’on arrête de nous opposer : « C’est sa vie privée ». Ce n’est pas fortuit lorsqu’on effectue des enquêtes de moralité avant la nomination à de hautes responsabilités au sommet d’un Etat normal.

Avec cette alternance que nous considérons toujours comme une arête dans la gorge de l’histoire de notre pays, attendons-nous à d’autres révélations tirées de leur livre des éminentes insolites. Un lettré lisait son livre saint et traduisait pour NGor Diégane. Après chaque verset traduit, le lettré disait à son interlocuteur : « n’est ce pas NGor ? » Las d’entendre le même refrain, NGor lui cria: « Tu n’as qu’à me raconter ce que tu veux puisque tu sais bien que je n’y comprends rien, je n’ai aucune preuve concernant la véracité de tes dires. » Aux Etats-Unis, après sa sortie de l’ordre, le frère William Morgan fut enlevé par ses pairs en 1821 de peur qu’il ne dévoile leur secret. Suite à cela, ils seront traqués dans ce pays. D’où notre question ; peut-on entrer et sortir de la franc-maçonnerie comme s’il s’agissait de sa chambre à coucher ? Au nom du Tout puissant, qu’on arrête de nous balancer des propos du genre : « j’étais franc-maçon mais je ne le suis plus ». Notre problème se trouve ailleurs.

Puisqu’on est dans l’incapacité à régler les difficultés du peuple, qu’on se dote au moins d’une sortie démocratique et laisse à d’autres leaders patriotes la latitude de corriger les nombreuses failles enregistrées dans les différents secteurs de la vie de la nation. Qu’il essaie de faire la bonne lecture du refus des populations de Touba de sortir l’accueillir en masse récemment. « Dakar refuse Karim », et Touba affiche son indifférence à WADE. Quelle poisse soudaine ! Est-il vrai que « la politique est la case des fauves » comme le soutient l’écrivain Biton Isaïe KOULIBALY ? Pas toujours, elle peut aussi être la case de l’éthique si la volonté de l’assainir sous nos cieux nous habite. Toutefois, restons vigilants car l’éternel duel entre le bien et le mal rend lugubre notre destin depuis que la puissance s’est mise au service du pire au détriment du meilleur.

Tafsir Ndické DIEYE
Auteur de polars et de poésie dont :
Odeur de sang (polar), Silence ! On s’aime (poésie)
Editions Le Manuscrit Paris mars 2008
E-mail : ndickedieye@yahoo.fr

Tafsir Ndické DIEYE

Mercredi 11 Février 2009 - 17:33




1.Posté par Don Felipe le 12/02/2009 10:52
Que le "grand" journaliste Tafsir Ndické DIEYE cite Léo Taxil et son tissu de mensonges connus et reconnus, le démocrate philanthrope Adolf Hitler et les sornettes sur William Morgan ne m'étonne pas. Ce qui me surprend , c'est qu'il trouve un espace pour les publier. Ah, avec des puits si profond en médiocrité comme DIEYE, l'Afrique n'est pas encore sauvée!

2.Posté par Robert le 12/02/2009 10:56
Arretez les fantasmes, la franc-maconnerie ne se cache pas plus que d'autres.
Ce sont des associations déclarées officielement et tous les membres sont connus par les administrations qui le demandent.
Pourtant il y a bien un secret . Ce "secret " est de deux ordres : l'un dit d'appartenance; chaque franc-maçon peut dire qu'il l'est mais n'a pas le droit de dire que Monsieur ou Mme Untel l'est.
Le second "secret" est d'ordre pratique. Dans les loges tous les sujets peuvent etre traités. Bien qu'un secrétaire note les interventions, les francs - maçons préferent exprimer leurs pensées à l'abrit du monde exterieur, ce qui leur permet d'apporter une reflexion absolument sincere, sans aucune volonté de briller, ou de paraitre.
En franc maçonnerie on est dans l'etre et non dans le paraitre. C'est ce qui fait le sérieux et la richesse de sa reflexion. La plupart des travaux sont publiés.
Tafsir Ndické DIEYE à raison , pendant les années fascisantes du Monde, Léo Taxil à fabulé délibérément sur les francs maçons. Le marché était porteur.
Chacun sait qu'il s'agit de calomnies (meme Hitler ! )
N'empeche qu'a partir de ces torchons le régime de Vichy et les nasis ont fait organisé une chasse (semblable à celle contres les Tsiganes, les Juifs, les homosexuels... ) trop perturbés par le coté "libre" de l'humain mis en avant par les francs maçons Certains papes ou de nombreuses dictatures ont fait et font de meme, pour les memes raisons.
Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.
Les francs maçons peuvent expliquer, mais n'ont pas à se défendre
La Vérité n'a pas besoin de champion pour la défendre. Elle Est et cela est suffisant.

Robert

3.Posté par Jean-Dominique Reffait le 12/02/2009 11:40
L'auteur de cet article est un auteur de polars et ça se voit ! Quelle imagination !
Rien dans cet article, je dis bien "rien", n'est exact. C'est grotesque de la première à la dernière ligne, c'est même assez agréable à lire comme un gag.

1. L’histoire de la franc-maçonnerie, pour ce qu’on en sait, remonte au XIVe : Faux. Il y avait au moyen-âge des corporations de maçons, de charpentiers, de bijoutiers qui fixait les prix et qui organisait la formation professionnelle. Aucun rapport avec la franc-maçonnerie moderne.

2. Ils s’inspirent, dans leur résistance à livrer leur secret, à un personnage biblique appelé Hiram de Tyr : Faux. Les corporations n'ont jamais cité le mythe biblique d'Hiram. Ce sont les francs-maçons philosophes du 18 ème siècle qui ont introduit Hiram. Le mythe d'Hiram n'a rien à voir avec le secret.

3. deux loges verront le jour : la Grande Loge de France, qui se dote en 1738 d’un Grand Maître, le duc d’Antin et le Grand Orient de France (GODF) sous la direction du duc de Chartres, futur Philippe Égalité. Cette dernière loge, plus catégorique, écarte de sa constitution toute pratique liée à la religion à partir de 1877. : Faux . La Grande Loge de France de 1738 se transforme en Grand Orient de France en 1773. 50 ans séparent les deux dates.

Faux ensuite : En 1877, le GODF n'écarte aucune pratique liée à la religion. Cela devient seulement facultatif pour les loges, et non plus obligatoire comme avant.

4. De l’autre côté, la Grande loge de France (GLDF) se refaire à partir de 1894 à un « Grand Architecte de l’Univers » . Faux. La Grande Loge de 1894 n'a aucun rapport avec celle de 1738. La Grande Loge de 1894 est l'héritière du Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté (1804). Elle porte le même nom, mais c'est le seul point commun.

5. A partir de 1948, apparaîtra la Grande Loge nationale française (GLNF). Faux. La GLNF est créé en 1913.

6. Ces rites sataniques qui se font avec l’usage d’outils comme les compas, niveaux, truelles, équerres etc. Mort de rire : le compas outil satanique !

7. Les « fracassantes révélations » sur la franc-maçonnerie publiées par Léo Taxil à la fin du XIXe siècle va porter un sacré coût à l’ordre. Léo Taxil a inventé son canular de toute pièce et l'a avoué le 19 avril 1897 lors d'une conférence à paris.

8. Même le dictateur Hitler les jettera à la poubelle plus tard. Oui. Et les juifs, et les tziganes aussi. Et les prisonniers noirs d'Hitler étaient exhibés au cinéma comme des singes. C'est ça le modèle ?

9. si cette pratique était bonne pour l’humanité, ses adeptes ne la cacherait pas comme un bien mal acquis. Tapez Franc-Maçonnerie sur Google et vourrez le nombre de sites maçonnique qui existent ! On ne se cache pas du tout, la preuve, je suis là !

10. elle n’aurait pas concerné que moins de six millions cinq cent membres dans ce monde qui compte plusieurs milliards d’habitants. Faux. Beaucoup moins que ça ! Il faut du temps pour être franc-maçon et c'est vrai que tout le monde ne dispose pas de ce temps. Et puis, il y a aussi les gens qui préfèrent jouer au tennis, aller à la pèche, écrire des polars. Si c'était si bien d'écrire des polars, il y aurait plus d'auteur de polars, non ? Il y en a encore moins que des francs-maçons, satanique auteur de polar !

11. « C’est sa vie privée " Oui. Votre religion, c'est votre vie privée. Vos amis préférés, c'est votre vie privé. La couleur de votre salle de bain, c'est votre vie privée.

12. Aux Etats-Unis, après sa sortie de l’ordre, le frère William Morgan fut enlevé par ses pairs en 1821 de peur qu’il ne dévoile leur secret. Mort de rire ! C'était pas en 1821 mais en 1826. Morgan n'était pas franc-maçon, il avait menti pour entrer et a été rejeté, c'était un escroc déjà condamné. Lorsqu'il a menacé de publier un livre anti-maçonnique, alors qu'il n'y connaissait rien du tout, les francs maçons du coin lui ont offert plusieurs milliers de dollars ainsi qu'une ferme pour sa famille et il a disparu.

13. Suite à cela, ils seront traqués dans ce pays. Faux. Tous les présidents américains (sauf Kennedy) ont été francs-maçons (même l'ignoble Bush !). Les fondations maçonniques américaines sont officielles dans tout le pays.

14. peut-on entrer et sortir de la franc-maçonnerie comme s’il s’agissait de sa chambre à coucher ? Oui, il suffit d'écrire une lettre de démission et c'est fini. En 18 ans de franc-maçonnerie, je connais plusieurs dizaines de membres qui ont démissionné simplement. Et personne n'ennuie un ancien membre, on a autre chose à faire.

Continuez à écrire des polars, parce que pour le reste, c'est pas très sérieux camarade !

Sans rancune, j'ai bien ri.

Jean-Dominique Reffait
Franc-Maçon du Grand Orient de France

4.Posté par astou le 12/02/2009 17:42
mademoiselle Ndické; si vous ne savez pas personne ne vous en voudra de vous taire. Alors silence on s'aime; ce roman dont la presentation ne donne pas envie de lire tellement l'auteur parle mal et est si grosier.
trouvez autre chose a faire!

5.Posté par Pierre-Philippe Baudel le 12/02/2009 23:24
Cher Monsieur Tafsir Ndické DIEYE,
Corroborant en tous points les réponses qui vous ont été faites par Jean-Dominique Reffait, à tout le moins pourriez-vous maintenant aller vérifier un peu mieux vos sources ? Et aussi, de vous excuser auprès de tous les Francs-maçons que vous aurez pu blesser au passage par la teneur de vos propos inconsidérés ?
Une autre action de ce genre m'attristerait de votre part Monsieur; mais la vie douce dont je jouis me console; l'esprit, la sagesse, la bonté aussi dont la Franc-maçonnerie m'honore, me rassurent, et ne crains rien d'avoir votre amitié en plus. A vous relire ...

6.Posté par Jayson le 23/03/2009 21:08
Moi qui aime toruvé des théories fumeuses et de la propagande foireuse, je suis servi, se site est une mine d'or en matière de franche rigolade.
Merci à certains auteurs d'y croire, cela ne fait que rendre le site plus drôle.
Mais je suis déçu, on ne parle pas de l'Area51 ni de l'Atlantide.

PS : Albator est-il celui qui gouverne le Vatican en secret?

7.Posté par PDiouf le 08/07/2009 18:47
Heum! On dirait que l'auteur vous a énervés... Qui se sent morveux se mouche! Ah! Ah! Pourquoi vous énervez-vous s'il n'a pas dit vrai hein?

8.Posté par Jean-Dominique Reffait le 09/07/2009 13:24
Oh non, cher PDiouf, il n'y a aucun énervement. Beaucoup d'amusement au contraire devant toutes ces bêtises. Mais on corrige quand même, histoire ne pas laisser les idiots mariner dans la sottise. Lire un africain faire l'apologie d'Hitler, lequel Hitler considérait les noirs commes des singes, ça fait de la peine. Cela dit, pensez librement, et même faussement, ce que vous voulez des francs-maçons, ça ne changera pas grand chose !

9.Posté par ass le 21/03/2012 17:04
si la maçonnerie n'est une mauvaise chose alors pourquoi on le cache . c'est à vous maçons de vous lever et de dire qui vous etes vraiment et quelle est votre mission . mais si on s'en tient à ce que raconte un croyant ne peut pas etre maçon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter