Opinion: "Le Sénégal est un pays détruit et démembré dans ses composantes"



Opinion: "Le Sénégal est un pays détruit et démembré dans ses composantes"
En 1981, à la faveur de la prestation de serment du Président Abdou DIOUF, suite à la démission du Président-Poète (Léopold Sédar SENGHOR), le Président de la Cour suprême d’alors, feu Kéba MBAYE, avait déclaré, sur un ton solennel avec beaucoup de courage et de lucidité, que les sénégalais sont fatigués. Plus de trente (30) années après, ils le demeurent encore davantage, tants leurs conditions de vie se sont détériorées drastiquement.

L’alternance politique intervenue en 2000 avait suscité beaucoup d’espoirs, davantage sous l’angle de la restauration des valeurs et de toutes les valeurs (républicaines, sociales, religieuses, culturelles, etc.) que sur le plan du redressement économique en termes de données quantitatives ou qualitatives. Que d’espoirs déçus ! En vérité, la situation est allée de mal en pis.

Aujourd’hui, le Sénégal est de nouveau à la croisée des chemins. Il nous faut donc prendre définitivement la bonne direction, en cessant de sublimer simplement les valeurs, mais en les incarnant par l’exemplarité, surtout au niveau des sphères étatiques et religieuses.

Les Assises nationales, de par la pertinence de ses conclusions et des espoirs suscités au sein des populations (car il s’est agi de larges concertations nationales), constituent une très belle opportunité pour remettre le pays au travail et sur les rails de la bonne gouvernance et de l’émergence économique. La démarche est singulièrement à la fois novatrice et pédagogique dans l’histoire politique du Sénégal. Son programme induit véritablement des changements qualitatifs dans tous les domaines de la vie nationale. Bien plus qu’une rectification de l’alternance politique de 2000, il est question, en somme, de ruptures dans toutes les formes de gouvernance.

Il me semble, à l’orée du second tour de l’élection présidentielle de 2012, que le Président Macky SALL, possède les atouts nécessaires pour conduire les changements tant attendus pour sortir les sénégalais, qui n’en peuvent plus, de toutes les pauvretés (matérielle, financière, éducationnelle, morale,…).

Le leader de l’APR peut et doit incarner, dans cette phase de l’élection présidentielle, le candidat de « l’unité et du rassemblement », en se positionnant comme le candidat de large rassemblement.

Il est heureux, à ce titre, qu’il ait réaffirmé, avec force, son engagement à respecter les recommandations des Assises nationales dont l’épine dorsale est symbolisée par la charte de bonne gouvernance démocratique.
Le Sénégal a besoin, ainsi qu’il est admis par la généralité des analystes, d’une refondation de la république marquée essentiellement par un rééquilibrage des trois pouvoirs fondamentaux : l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Dans ce contexte, la Presse entière et l’opinion nationale devront continuer à jouer son rôle important de vigie. Il va sans dire que cette refondation passe nécessairement par ce que certains ont appelé «transition ».
Macky SALL, homme doté d’une bonne capacité d’écoute, ce qui n’est pas l’apanage de bon nombre de leaders, d’un grand certain sens du sérieux et de la courtoisie, d’un esprit d’abnégation et de courage dans le travail, d’un proche entourage de qualité et valeureux, possède le profil de l’emploi. Ainsi, acceptant aisément de travailler en équipe avec toutes les forces vives de progrès de la nation, nul doute que Macky SALL relèvera les nombreux et variés défis auxquels le Sénégal est confronté, face à des facteurs exogènes contraignants, en s’appuyant sur l’immense réservoir de ressources humaines dont dispose notre pays, par la grâce de Dieu.
C’est bien pourquoi, dans cette perspective magnifique pour notre pays, toutes les forces politiques, les forces vives de la nation tout entière, ont l’obligation, dès lors, de soutenir, sans réserve, le candidat Macky SALL au second tour, afin de lui assurer une victoire éclatante et écrasante, par un score sans appel. J’en appelle donc à un soutien non pas seulement nominal, mais réel, c’est-à-dire un soutien agissant. Un soutien réel signifie un engagement à battre campagne sérieusement par des actions concrètes sur le terrain et à sécuriser le vote des citoyens. Tous les citoyens sont interpelés par ce combat républicain. D’ores et déjà, le leader de Benno Siggil sénégaal s’est inscrit dans cette voie.

Le Sénégal est un pays «détruit » dans son tissu social, « démembré » dans ses composantes. Alors, à l’image du mot du célèbre historien burkinabé Joseph KI-ZERBO, il faut remembrer l’Osiris sénégalais. En un mot, il urge de le ressusciter, de le sauver, sans mésestimer ni surestimer les capacités de nuisance des tenants de l’immonde et calamiteuse gouvernance actuelle.

Pour réussir l’assaut final, nous devons tous avoir, constamment à l’esprit, ce hadith du prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) : « Il faut avoir trois craintes dans la vie : craindre Dieu, celui qui craint Dieu et celui qui ne craint pas Dieu ». Car, ce dernier est capable de tout.

Puisse Dieu préserver le Sénégal dans la paix, la concorde et la justice. Amine.
Sidy LO
Inspecteur principal des Impôts et des Domaines
Membre de l’ANCP - AFP

Jean Louis DJIBA

Jeudi 8 Mars 2012 - 11:33




1.Posté par Thieye li le 08/03/2012 11:51
La vérité sur le Patrimoine de Abdoulaye WADE 2008
>
• Propriétés au Sénégal
>
1° - Une Villa au Point E, agrandie par le rachat de la villa voisine. Valeur estimée après transformation toujours en cours : 1 milliard
2° - Un terrain de 5000 m2 à Yoff Layenne. Valeur estimée : 750 millions
3° - Quatre terrains de 10.000 m2 aux Almadies. Valeur estimée : 8 milliards
4° - 60 terrains de 500 m2 sur la VDN à hauteur de la Cité Gorgui. Valeur estimée : 6 milliards
6° - 5 Immeubles de 6 étages contenant 4 appartements par étage. Valeur estimée : 7 milliards
7° - 10 terrains de 200 m2 dans le domaine du Cices. Valeur estimée : 400 millions
8° - 30 Hectares de terrain dans aux alentours de l'aéroport. Valeur estimée 60 milliards
9° - Un terrain bientôt rasé de 3 hectares dans Dakar Centre Ville. Valeur estimée : 30 milliards
10° - Un immeuble de 10 étages à la Rue Docteur Theze. Valeur estimée : 2 milliards
11° - Une cité de 20 villas sur la Corniche , à hauteur de la villa de l'ex président Senghor. Valeur estimée 10 milliards
12° - Un terrain de 10.000 m2 au niveau du Stade LSS. Valeur estimée :1.750.000.000 f
13° - Un terrain de 100 hectares à Touba
14° - Un terrain de 150 hectares aux environs de Tivaouane
15° - Une propriété de 10 hectares à Popenguine
16° - Une cité de 100 maisons à louer à Kebemer
17° - 60 maisons achetées du Plan Jaxaay (Indemnisation des sinistrés)
18° - Des vergers et champs cultivés d'à peu près 5000 hectares répartis dans différentes régions du Sénégal
>
• Propriétés à l'étranger
>
Une propriété à Versailles, en copropriété avec mon épouse, réfectionnée et étendue. Valeur estimée : 4 milliards
Un immeuble de 4 étages à Paris XVIème. Valeur estimée : 8 milliards
Une propriété à Montpellier
Une propriété à Bordeaux - Une villa sur la Côte d'Azur
Une villa à Orléans
Une maison de maître à Lilles -
Une propriété dans le Michigan
Une propriété à New Orléans
Une propriété dans le Wisconsin
-Un immeuble de 3 étages à New Jersey
22° - Un hôtel de 90 chambres à Casablanca
- Un hôtel 60 chambres à Marrakech
- Un hôtel de 48 chambres à Paris XIVème
- un hôtel 50 chambres en Suisse
>
•ACTIONS
>
23° - Des actions dans les structures suivantes, soit directement ou indirectement :
- AIBD (20 % des actions totales)
- DAPORT Sénégal (30 % des
actions)
- BEN LADEN Sénégal (20 % des actions)
- Dakar Dem Dikk (80 % des actions totales)
- SATTAR ( 30 % des actions)
- OIL Libya (30 % des actions)
- ZAM ZAM (20 % des actions)
- Jafza Sénégal (10 % des actions)
- Veolia Sénégal (10 % des actions)
- GECOM Industries (20 % des actions)
- IRIS Sénégal ( 20 % des actions)
- Expresso Sénégal (15 % des actions)
- DELARUE Sénégal (5 % des actions)
- MEDIATIQUE Afrique (10 % des actions)
- AFRICA SALT (10 % des actions)
- DP World Sénégal (10 % des actions)
- HENAN Chine Sénégal (10 % des actions)
- OFFNOR Shipping Sénégal (20 % des actions)
- SERPM (Société d'Etude et de Réalisations des Phosphates de Matam, 25 % des actions)
- Cabinet CICE (30 % des actions) -
Divers comptes en banque, soit à son nom ou au nom de Abdullah Wad, ou au nom de Aboula Tzipi Wade ou au nom de Abadalaye Fabien Wade :
>
•BANQUES
>
4 comptes bancaires à Dubaï contenant respectivement :
- Commercial Bank Of Dubaï => 32,5 millions de dollars
- CityBank => 26,3 millions de dollars
- Emirate Bank => 16,1 millions de dollars
- Standard Chartered Bank => 10,9 millions de dollars
>
2 comptes bancaires à Chypres : Bank of Cyprus => 22 millions de dollars ;Hellenic Bank => 14 millions de dollars
-4 comptes bancaires en Frances contenant respectivement : - Société Générale => 17,6 millions d'euros
- BNP Paribas => 14,3 millions d'euros - Ex-Credit Lyonnais => 8,2 millions d'euros
- HSBC Paris => 3,2 millions d'euros
-2 comptes bancaires aux USA :
- Bank of America => 6,2 millions de dollars
- HSBC => 2,8 millions de dollars
2 comptes bancaires en Suisse :
- Banque Migros => 43 millions CHF
- Banque Coop => 65,2 millions CHF 25°
- Un parti politique dont il est le seul actionnaire à 100 %.
• Le patrimoine mobilier et immobilier du parti
> est en copropriété avec son fils Karim
Karim Ada : 500 voitures Pickup,
150 voitures 4x4,
35 voitures 8x8,
1 avion 20 places,
1 Péniche,
1 Yacht stationné à Nice,
1 permanence neuve construite sur un terrain de 5000

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter