Opinion de fatouivon: de quelle jeunesse parle Karim Wade ?



Opinion de fatouivon: de quelle jeunesse parle Karim Wade ?
Interrogé sur la pertinence de la candidature de Abdoulaye Wade, Aliou Sow, le nouveau répondeur automatique de Karim Wade observe un silence, jette un coup d’œil sur ses notes puis débite «c’est une splendide promesse faite à la jeunesse». Cet argument étalé sur le plateau de Walf tv dans l’émission « opinion » du dimanche 13 Septembre 2009 a été repris mot pour mot, sans aucune altération ou changement syntaxique par Karim Wade.

Le bonhomme qui se prononce ainsi dans un communiqué livré à l’aps sur une candidature devenue effective après des mois de préparations en coulisse, n’est pas allé chercher loin pour habiller, en propos, les scénario tracés à l’abri des esprits avertis et alertes. Il a usé de plagiat comme il sait bien le faire ou plutôt il a manqué de vigilance au point de n’avoir pas remarqué que le maure avait déjà sorti la formule magique concoctée sous la tente cloisonnée. Mais là n’est pas le problème même si cela dénote une paresse intellectuelle et une légèreté déconcertante venant d’un éventuel candidat à la magistrature suprême. Le problème c’est de savoir ce à quoi Karim Wade et ses sbires font allusion en parlant de « splendide promesse faite à la jeunesse».

De quelle jeunesse s’agit-il ? Ce n’est certainement pas cette jeunesse livrée à elle-même après avoir été utilisée pour mettre la pression sur le régime socialiste de différentes manières et parfois au prix de sa vie. Ce n’est pas non plus cette jeunesse à qui on demande de rester au pays et qu’on rapatrie sans lui fournir des moyens de subsistance. Ce n’est, encore moins, pas cette jeunesse désœuvrée, désorientée qui peine à trouver ses marques dans son propre pays livré à des prédateurs d’un temps nouveau. Cette jeunesse n’attend plus des promesses. Elle attend des actes et ceux de Wade ont été tellement révélateurs qu’elle prie pour ne pas en voir poser d’autres, dans l’avenir. Karim Wade fait certainement allusion à cette autre jeunesse opportuniste dont il est le leader et qui cherche à jouer aux prolongations dans les stades des privilèges pour pouvoir satisfaire des desseins cachés. Le communiqué de Karim Wade de ce vendredi 18 septembre livré à l’aps dessine déjà les contours d’un compagnonnage programmé avec Wade: « ’Nous (…) serons à ses côtés pour assurer une victoire éclatante. Auprès de nous et de la Génération du Concret (G.C), il recevra l’appui le plus constant et le soutien le plus ferme ».

C’est donc cette génération dite du concret qui se positionne pour accompagner WADE et lui assurer « une victoire éclatante ». Cette génération perdante qui a été complètement laminée lors des dernières élections locales bande ainsi les muscles et cherche à faire peur. Une génération dirigée par un leader dont l’incompétence a été prouvée au grand jour, sans parler des comptes qu’il devra rendre aux sénégalais, exercice auquel il cherche à se soustraire à tout prix.

Si « la splendide promesse » consiste à absoudre les pêchés et d’assurer une longue vie au clientélisme, à la gabegie et à l’amateurisme, elle sera trop grosse pour passer.

Si c’est sur cette génération que Wade compte pour gagner des élections, on peut au moins se satisfaire d’avance d’une chose : 2012 ça sera la fête.

Fatou Diop
fatouivon@yahoo.fr/www.fatouivon.blog.com


Fatou Diop

Lundi 21 Septembre 2009 - 18:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter