«Où est-ce que le Sénégal va avec plus de 250 partis politiques», Mgr Benjamin Ndiaye



«Où est-ce que le Sénégal va avec plus de 250 partis politiques», Mgr Benjamin Ndiaye
L’Archevêque de Dakar ne rate pas les politiciens. «Le dialogue des politiques, il faudrait vraiment poser la question aux politiques de savoir qu’est-ce qu’ils en entendent et qu’est-ce qu’ils veulent», déclare Monseigneur Benjamin Ndiaye.
 
«Dans toute démocratie, il y en a qui exercent le pouvoir parce qu’ils l’ont gagné et y en a qui s’opposent mais il y a une loi de fonctionnement et ce n’est pas parce que vous allez dialoguer que vous allez tout confondre, il y a des gens qui sont dans l’opposition parce qu’ils ont un autre projet de société », relève-t-il.
 
Loin d’en avoir fini, l’Archevêque de Dakar de poursuivre : « Alors si c’est en tout, c’est pour faire baisser les tensions verbales, physiques, je dis tant mieux. Mais en dialogue, ils gommeraient les différends, ce ne serait pas un vrai dialogue et c’est même impossible».

«Et puis que ces politiciens nous aident à mettre de l’ordre, comment voulez-vous qu’un petit pays comme le Sénégal compte plus de 250 partis politiques. Où est-ce qu’on va avec cela. Chacun veut créer sa chapelle et va aller au dialogue, faire du chantage pour avoir une place et c’est ça, le vrai dialogue, non, là encore la politique, c’est le service de la cité, est-ce que nous politiciens sont vraiment investis du souci de se mettre au service de la cité ? Voilà le véritable enjeu. Si le dialogue tourne sur l’intérêt de la cité, ça vaut la peine mais si c’est pour des besoins partisans, individuels, ce n’est pas du dialogue,… », clôt Monseigneur Benjamin Ndiaye. 


Vendredi 20 Mai 2016 - 17:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter