Ouagadougou: Des acteurs du secteur minier réfléchissent en vue de règlementer l'exploitation artisanale de l'or

Des acteurs du secteur minier burkinabè ont entamé vendredi à Ouagadougou des réflexions en vue de finaliser un document qui règlementera l’exploitation artisanale de l’or, au Burkina.



Initié par l’Organisation pour le renforcement des capacités de développement (ORCADE), l’atelier devrait permettre d’élaborer et d’adopter "un guide de bonnes pratiques" qui contribuera, selon le premier responsable de ORCADE Jonas Hien, "à promouvoir l’exploitation artisanale de l’or et permettre aux exploitants d’assurer leur survie".

 

Outre les mines industrielles, l’exploitation artisanale de l’or est pratiquée sur l’ensemble du territoire burkinabè, avec à la fois des impacts positifs et négatif.

 

Pour M. Hien, "l’orpaillage se présente aujourd’hui comme une activité économique à part entière qui mérite d’être reconnue et organiser afin de contribuer à la résolution des problèmes d’emploi, de mobiliser des ressources internes".

 

"C’est ce qui justifie l’initiative de l’ONG ORCADE d’élaborer et de vulgariser un guide de bonnes pratiques en matière d’orpaillage", a-t-il poursuivi.

 

Selon le responsable de ORCADE, Jonas Hien, le guide qui sera adopté servira "à sensibiliser et former les orpailleurs et sera vulgarisé à travers un mécanisme organisationnel".


ALERTE INFO

Samedi 27 Juin 2015 - 16:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter