Ouakam - Effondrement d’immeuble : Khalifa Sall, « On ne peut pas continuer comme ça à égrener les morts chaque jour »

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall et le préfet de la capitale ont effectué le déplacement aux premières heures de l’effondrement de l’immeuble en construction de Ouakam. Une manière pour eux de compatir à la douleur des familles éplorées et soutenir les secouristes. Le maire sociale de la capitale a réitéré son appel à l’Etat pour qu’ensemble des mesures concrètes puissent être prises.



Ouakam - Effondrement d’immeuble : Khalifa Sall, « On ne peut pas continuer comme ça à égrener les morts chaque jour »
« Comme je l’avais proposé à la Médina (Incendie de maison faisant 9 victimes), il faudra qu’en rapport avec l’Etat que nous puissions revoir les choses. On ne peut pas continuer comme ça à égrener les morts chaque jour et à chaque occasion. Alors qu’on peut mener des actions de préventions. Il faut que dans ce pays on accepte de se dire la vérité quoi que ça nous coûte », dit-il au côté du préfet Dakar et d’autres personnalités de la sécurité nationale.

 Khalifa Sall pense qu’il a du laisser-aller dans le domaine précis de l’urbanisme. « (…) cette situation-là (effondrement de l’immeuble en construction) ou notre malheur est en train de devenir une coutume. (…) Chaque deux jours nous avons des effondrements de balcons ou d’immeubles parfois avec des morts. Ce qui est dommage, c’est aucune règle n’est respectée. Ces gens construisent sans autorisation de construction. Dans toute la zone aéroportuaire, c’est la même chose », indique l’édile de Dakar.

Par ailleurs, il révèle que, « les huit (08) derniers mois qui ont précédé les élections présidentielles, les gens se sont partagés les terres et chacun s’est empressé de construire. Et nous ne sommes pas à l’abri de situation de cette nature. Nous voudrions présenter nos condoléances aux familles éplorées ». 


Vendredi 8 Mars 2013 - 17:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter