Ouganda: arrestation de deux futurs candidats à la présidentielle

En Ouganda, deux candidats à l’élection présidentielle ont été interpellés jeudi 9 juillet dans la matinée. Il s’agit de Kizza Besigye, candidat pour le compte du FDC, et d’Amama Mbabazi, l’ex-chef du gouvernement tombé en disgrâce. Le mois dernier, M. Mbabazi avait intenté une action en justice pour empêcher le président Yoweri Museveni de se représenter, au motif qu'à 70 ans, après bientôt trente ans passés au pouvoir, il a dépassé la limite d’âge.



Le leader de l’opposition ougandaise Kizza Besigye a été interpellé le jeudi 9 juillet 2015. AFP PHOTO / ISAAC KASAMANI
Le leader de l’opposition ougandaise Kizza Besigye a été interpellé le jeudi 9 juillet 2015. AFP PHOTO / ISAAC KASAMANI

Le colonel Kizza Besigye  a régulièrement des démêlés avec la police. Au moment de son arrestation, il était en route pour un rendez-vous avec des diplomates américains avant de se rendre à un meeting politique, rapporte le journal New Vision.L’ex-chef du gouvernement a quant à lui été arrêté alors qu’il gagnait la province pour rencontrer des soutiens politiques.

Cette double arrestation n’a pas vraiment de quoi surprendre à l’approche des élections, estime maître Nicholas Opiyo, analyste politique indépendant : « Le fait qu’ils aient été arrêtés le même jour n’est pas une coïncidence. Le gouvernement craint une alliance entre les deux hommes. S’ils parviennent à unir leurs forces, ils seront en mesure de poser d’énormes difficultés au camp du président sortant lors des élections de 2016. Or, on sait que Mbabazi et Besigye se sont rencontrés à Londres récemment. Donc, il n’est pas du tout impossible qu’ils décident de travailler ensemble pour barrer la route à Museveni. »

Les principaux partis d’opposition ont formé une coalition le mois dernier, baptisée l’Alliance démocratique. Elle vise à présenter un candidat unique lors du scrutin de février 2016.


Rfi.fr

Vendredi 10 Juillet 2015 - 09:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter