Ouganda: la Cour de justice de Jinja inculpe le roi du Rwenzururu pour meurtre

En Ouganda, le roi du Rwenzururu Charles Wesley Mumbere a été inculpé en fin d'après-midi mardi 29 novembre pour meurtre par la Cour de justice de Jinja. Un crime passible de peine de mort. Il avait été arrêté dimanche 27 novembre à Kasese, dans l'ouest du pays, région proche de la frontière avec la RDC, après de violents affrontements qui ont éclaté entre sa garde royale et les forces de l'ordre.



A la sortie de la Cour de justice de Jinja, Winnie Kizza, leader de l'opposition au Parlement et député de Kasese, à condamner en des termes forts l'inculpation du roi Mumbere : « C'est la manière de Museveni de museler les gens. Il l'a dit et redit qu'il trouverait un moyen de faire taire le royaume du Rwenzururu. Mais en tant que peuple nous sommes forts, nous croyons en notre roi. C'est un homme fort. Nous allons nous battre. »
 
Plus tôt dans la journée, le gouvernement s'est pour la première fois exprimé depuis le début des violences qui ont fait 62 morts selon la police, plus d'une centaine selon la presse locale. « Des actions légales appropriées seront prises à l'encontre de tous ceux qui seront reconnus coupables, a déclaré le ministre des Affaires intérieures Jeje Odongo. Je profite de cette opportunité pour condamner dans les termes les plus fermes possible tous ceux qui promeuvent une idéologie extrémiste et violente. L'armée et la police ougandaises ont un mandat constitutionnel pour protéger tous les Ougandais. Quiconque par conséquent cherche à prendre les armes et à déstabiliser la sécurité de l'Ouganda, sera traité conformément à la loi du pays. »
 
Les forces de l'ordre mènent encore des opérations de traque des camps d'entraînement dans la région du Rwenzori.

Rfi.fr

Mercredi 30 Novembre 2016 - 06:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter