Oui à l’Alliance pour la Majorité Présidentielle (A.M.P.)!



Enfin, le président de BBY aurait décidé, selon, de «dissoudre ou d’élargir BBY», nous nous en félicitons en espérant que cela ne soit pas trop tard !

Nous tirions la sonnette d’alarme au début du mois de juin 2013 en posant la question de la nécessité de la Dissolution de BBY (cf contribution sur le sujet[i]).
 
En effet, nous disions, en son temps : «Il urge de compter ses partisans parce qu’il y a les réformes à mener dont les plus urgentes sont celles qui influent directement et maintenant sur le niveau de vie des sénégalais et non celles qui allongent la durée du mandat du président de l'assemblée nationale ou la réduction du mandat du président de 7 a 5 ans» ou dernièrement «le mandat unique de 7 ans ».
 
Ces débats récurrents ne règlent pas le « schmilblick »comme aurait dit Coluche, le Sanékh français, de son vivant,!

En effet, le « schmilblick » demeure la satisfaction de la demande sociale qui élit et défait les régimes dans l’espace et le temps. Les meilleurs stratèges et tacticiens politiques n’y changeront rien !
 
Les partis politiques, sont crées, à foison, quelques fois mis au chaud, pour être servis à des politiciens, masqués, qui se croient investi d’un destin national.

Ces politiciens prête-nom sont ceux qui mettent à longueur de journée des peaux de banane sur la politique difficilement mise en œuvre par le gouvernement et qui font véhiculer ces fausses rumeurs que « Deuk bi dafa Macky »…….Alors que comme le dit le taximan « les salariés ont des revenus plus importants qu’en 2012, les familles ont senti la baisse de certains produits comme le riz et que c’est seulement ceux à qui on offrait  cet argent sale, qui n’existe plus, qui se plaignent ».
 
Les Jeunes de la Majorité Présidentielle ont montré la voie en créant un cadre formel. Oui, à une Alliance pour la Majorité Présidentielle (cf. ma contribution du 26 juillet 2013 [ii]) qui regrouperait tous ceux qui veulent, sans arrogance, sans hypertrophie du moi, sans machiavélisme, avec les « vieux » qui aident à ne pas glisser sur les peaux de banane et beaucoup plus de jeunes cadres compétents, travailler pour un Sénégal qui marcherait vers le mieux être.

Bassirou NDIAYE
Secrétaire national chargé
de l'Administration et de l’Informatique
de l’Alliance Démocratique Pencoo
Initiateur de Bokk Gefar
 

Bassirou NDIAYE

Dimanche 24 Novembre 2013 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter