Oumar Sarr-Rewmi : C’est l’histoire de l’arroseur, de l’arrosoir et de l’arrosé».

Oumar Sarr le numéro 2 de Rewmi s’est félicité quant à la loi portant modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Selon lui, certains parlementaires se sont prendre à leur propre piège, d’où leur désillusion



Oumar Sarr-Rewmi : C’est l’histoire de l’arroseur, de l’arrosoir et de l’arrosé».
La loi portant modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne trouve pas l’adhésion de tous les députés parce qu’elle bousille leur plan. C’est l’avis d’Oumar Sarr, le député de Rewmi. «J’ai l’expérience, pas souvent heureuse de création de groupe parlementaire. Quand on nous parle de 19 non-inscrits qui sont là et qu’il faut protéger leurs intérêts. Je leur rétorque que s’il y a 19 députés qui ne peuvent pas s’entendre, comme l’ont fait les 12 du Pds, à qui la faute ? Les raisons qui font que les gens ne peuvent pas se mettre ensemble ne se trouvent pas dans notre règlement intérieur, mais se trouvent dans la poitrine des gens qui refusent de se mettre ensemble alors qu’ils font plus qu’un groupe parlementaire».

Selon l’ami» d’Idrissa Seck, rien n’empêche à un député de s’exprimer et ce, même étant un non inscrit. «Certains pensent que l’utilité d’un groupe parlementaire c’est de disposer d’un véhicule, d’un bureau et d’un salaire supérieur à celui de ses collègues. Ça aussi, c’est une autre façon de tromper le peuple. La vérité est qu’un député reste un député. Il peut s’affirmer en étant non-inscrit, comme je suis aujourd’hui ; comme il peut s’affirmer en étant président de groupe parlementaire comme l’est mon frère Modou Diagne Fada. Le statut de député inscrit dans un groupe ou non inscrit, n’a rien à voir avec la valeur intrinsèque du concerné. C’est l’histoire de l’arrosoir, de l’arroseur et de l’arrosé». 

Ousmane Demba Kane

Mardi 30 Juin 2015 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter