Oumar Sarr à Fada : «C’est triste de voir ses anciens camarades devenir des porteurs de valises de Macky »

Oumar Sarr, le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (Pds), n’a pas attendu longtemps pour répondre à son ancien «frère », Modou Diagne Fada, qui s’était vivement attaqué à lui lors du rassemblement des femmes réformatrices. Dans une déclaration rendue publique, le maire de Dagana s’est désolé de voir ses anciens camarades de parti se transformer en «porteurs de valises de Macky Sall».



Oumar Sarr à Fada : «C’est triste de voir ses anciens camarades devenir des porteurs de valises de Macky »
Œil pour œil, dent pour dent. Ceci s’applique à Modou Diagne Fada et Oumar Sarr. En effet, ce dernier, après avoir essuyé des attaques contre le premier nommé, lui a servi une réponse à la mesure de l’affront dans une déclaration rendue publique.
«C’est triste de voir  nos anciens frères devenir des porteurs de valises et autres délateurs au service du régime de Macky Sall. C’est hélas, encore et toujours, une loi de la vie. Ils seront pressés comme des citrons et jetés dans les poubelles. C’est leur triste sort. Personne ne peut s’accommoder de traîtres. Ils peuvent tromper et même servir pendant un certain temps, mais les masques vont tomber. C’est le destin des traîtres. Ils ne peuvent pas changer de nature», peut-on lire dans le communiqué rendu publique par le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (Pds).

Toujours faisant allusion à l’enfant de Darou Moukhty, l’édile de Dagana déclare : «La politique pour la plupart d’entre nous n’est pas un métier. On ne saurait laisser le champ politique à ceux qui ne soucient pas du sort de la cité mais s’intéressent à leur propre sort. Le champ politique est peuplé de ces vautours qui n’ont d’autre idéal que leur propre bien-être, ils ont fait de la politique leur propre métier, et comme disait l’un d’entre eux très sérieusement «c’est la politique qui me permet de nourrir et de gérer ma famille».
 

S’adressant au régime en place, l’adjoint à Me Abdoulaye Wade est d’avis qu’il est derrière la situation qui prévaut au sein de son parti : «le pouvoir en place a réussi à créer et entretenir une fraction politique publique au sein du Pds», mais comme à quelque chose malheur est bon, Oumar Sarr trouve qu’il leur a rendu service car : «Nous avons aujourd’hui réussi à isoler la fraction et nous sommes en train de poser les jalons de sa destruction, en commençant par sa tête. Cette gangrène, sans nul doute insignifiante, cette boule puante, elle ne pouvait prospérer».

Et pour conclure le secrétaire national adjoint du Pds recommande que «le régime de Macky Sall publie tous les rapports de l’Inspection générale d’Etat (Ige), comme cela tout le monde sera édifié sur comment nous avons géré, individuellement et collectivement».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 18 Novembre 2015 - 09:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter