Ourossogui : le malade sur le point d’être libéré

Les assurances sont du Directeur centre hospitalier régional de Ourossogui sis à quelques encablures de Matam, le Dr Babacar Thiandoum. En effet, après la peur à l’Ebola, la vie a repris son cours normal dans ladite localité.



Le cas suspect de la fièvre hémorragique tueuse négatif, les autorités de l’établissement ont par ailleurs levé, le dispositif de la mise en quarantaine. Mais la veille reste plus que jamais de mise, « des agents ont été déployés pour nettoyer le service d’urgence fermée depuis 48 heures ». Le Dr Babacar Thiandoum qui en parle de préciser sur les ondes de la Rfm qu’il s’agissait de «lever le dispositif que nous avions mis en place pour isoler le malade, à continuer à prendre en charge les autres malades qui fréquentent ».

 
Et indique-t-il, tel que le recommande le ministre de la Santé, «dans chaque hôpital, il y a un plan de mise en veille pour essayer de lutter ». Avant de revenir sur le cas suspect en ces termes : « Quand nous avons estimé que c’était un cas suspect, nous avons pris toutes les mesures consistant tout d’abord à isoler le malade, en mettre en route un traitement et une communication pour ne pas créer la psychose ». Pour l’heure dit-il, « le malade, on le maintient mais on sur le point de le libérer ». 


Lundi 11 Août 2014 - 14:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter