Ousmane Masseck Ndiaye étale les missions du Conseil économique et social

Le président du Conseil économique et social, Ousmane Masseck Ndiaye, a pris fonction ce mercredi 29 juillet 2009. L’institution compte 120 membres dont 54 femmes. Le Conseil économique et social appuiera le Gouvernement pour la traduction en actes concrets de ses engagements, procédera à l’évaluation périodique de toutes les politiques publiques et prévoit d’élargir ses compétences au niveau international selon son président.



président Conseil Economique et  Social(CES) photo: www.nettali.net/
président Conseil Economique et Social(CES) photo: www.nettali.net/
Dans son discours lu devant l’hémicycle, Ousmane Masseck Ndiaye a laissé entendre que «l'installation du Conseil économique et social, dans un contexte marqué par la résurgence des crises économiques, financières et sociales, doit être comprise comme la volonté… de s'appuyer sur toutes les forces vives de notre Nation pour éclairer les choix politiques de l'Etat par la critique objective des actions engagées, la réflexion prospective sur notre devenir et la proposition de nouvelles stratégies de développement».

Il a fait appel aux représentants des salariés du secteur public et du secteur privé, des professions commerciales, bancaires, artisanales et des transports, des professions industrielles et minières, des organismes d’économie rurale, des élus locaux, des organismes associatifs, des professions artistiques et culturelles, des professions libérales, des sénégalais de l’extérieur, de la mutualité, de la coopération et de la micro finance pour la réussite de sa mission.

En effet, selon l’ex maire de Saint-Louis, le Conseil économique et social est une assemblée consultative, dont la force et la pertinence de ses avis et études reposent sur la somme d’expériences des femmes et des hommes issues de toutes les couches sociales ou professionnelles du Sénégal. Entre autres missions, le Conseil économique et social appuiera sans réserve le Gouvernement pour la traduction en actes concrets des engagements inscrits dans la déclaration de politique générale, a déclaré le président de l’institution.

L’ex-maire d’indiquer, en outre, qu’il procédera à l’évaluation périodique de toutes les politiques publiques pour aider à la prise des mesures correctives au besoin. En plus, les membres du Conseil économique et social, s’attelleront à l’indentification des problèmes cruciaux qui interpellent les sénégalais et qui méritent sans délai d’être pris en charge au niveau des différentes commissions qui seront établies.

Par ailleurs, l’institution, révèle son président, compte s’aligner avec les autres institutions similaires se trouvant à l’étranger. «Nous allons redynamiser la coopération avec les autres Conseils économiques et sociaux et Organismes similaires, pour que notre pays puisse réintégrer toutes les instances internationales et y jouer le rôle de leader qui lui est caractéristique», a conclu Ousmane Masseck Ndiaye.

Ndeye Maty Diagne

Mercredi 29 Juillet 2009 - 18:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter