Ousmane Sonko sur l’affaire Ibrahima Hamidou Dème: «Je ne connais pas l’homme mais je le devine croyant»

Le leader du parti Pastef/les Patriotes est de tout cœur avec le magistrat Dème qui a démissionné de son poste de président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).



Ousmane Sonko sur l’affaire Ibrahima Hamidou Dème: «Je ne connais pas l’homme mais je le devine croyant»
L’ex Inspecteur des Impôts et Domaine radié par le président de la république de la fonction publique appelle tout le peuple à s’ériger en bouclier du juge Ibrahima Hamidou Dème, qui a démissionné de ce poste de manière fracassante.  
 
A l’en croire «toutes ces théories obsolètes des obligations de réserve, de discrétion, de loyauté du secret professionnel», ne sont que des concepts que le pouvoir du président Macky Sall brandit pour dissimuler la mal gouvernance érigée en système et les multiples magouilles au détriment du peuple.
 
Sonko pense que le gouvernement se voile de ses concepts pour flouer le peuple pour mieux le museler. «Le gouvernement cherche à museler tous les cadres épris de justice et de moralité mais c’est peine perdue», assène Sonko.
 
Ce membre de la coalition Manko Wattu Sénégal appelle ainsi le peuple à défendre le magistrat judiciaire qui sera, selon lui visé par le rouleau compresseur de la machine de l’Etat. «Au peuple, maintenant de protéger ses combattants. Dans les jours à venir, le magistrat Dème se retrouvera seul au rouleau compresseur de l’Etat, malheureusement entre des mains de peu de vertu», avertit M. Sonko.
 
Poursuivant son appel au peuple à soutenir le juge Dème, Ousmane Sonko pense que «dans cette entreprise de mise à mort du juge Dème, ses plus farouches bourreaux seront de la corporation et certainement même des amis de longue date», regrette-t-il sur son compte facebook.   
 
 
 
 


Vendredi 10 Février 2017 - 10:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter