Ousmane Tanor Dieng : « Il faudra que le gouvernement accélère la cadence dans la perspective d’un hivernage proche »



 C’est devenu la rengaine sous le régime Sall : « Accélérer la cadence ». Cette fois-ci, ce n’est ni le président Sall, lui-même encore moins le Premier ministre, Aminata Touré qui le dise mais l’allié dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) et secrétaire général du Parti Socialiste (PS) qui le dit. Ousmane Tanor Dieng invite en effet, le gouvernement a appuyé sur l’accélérateur. Ce, dit-il « dans la perspective d’un hivernage proche pour que les intrants soient disponibles pour le monde rural ». Car le constat là, la saison des pluies en passe de se généraliser sur l’ensemble du territoire national avec les premières précipitations enregistrées depuis fin mai, les paysans ne cessent de monter au créneau pour regretter la lenteur de la distribution des semences. Pour Ousmane Tanor Dieng, « la relance de l’agriculture dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) occupe une place de choix ».


Le socialiste en chef qui se prononce par ailleurs sur le congrès du PS de dire qu’il y a plusieurs chantiers au PS : l’exigence d’unité, de cohésion et de rassemblement avant de donner rendez-vous dans trois (3) ans pour la présidentielle de 2017 : « Nous sommes à trois (3) ans de 2017, le moment venu, le parti se réunira… » car déclare Ousmane Tanor Dieng dans les colonnes du journal « l’Observateur », en ce qui concerne la coalition BBY : « Nous fonctionnons sur la base de rapports, de concertations. Et il est certain que ce dialogue qui devait avoir lieu entre nous n’a pas été à la hauteur de ce que nous souhaitions et nous allons justement en faire l’évaluation ».


Lundi 16 Juin 2014 - 13:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter