Ousseynou Diallo : «Celui qui ne travaille pas aura affaire au Président…»

Ousseynou Diallo est d’avis qu’il y a des membres de l’Alliance pour la république (Apr) qui parlent plus qu’ils ne travaillent. Mais, le membre de la Convergence des cadres républicains a tenu à les avertir des conséquences néfastes de leur procédé sur leur parti et des sanctions qui les attendent.



Ousseynou Diallo : «Celui qui ne travaille pas aura affaire au Président…»
«Il est vrai que dans plusieurs localités du pays, le parti ne marche pas très fort. En tout cas, une chose est sure. Celui qui ne travaille pas aura affaire au Président Macky Sall qui a soutenu que les responsables doivent être sur le terrain ». Ces propos sont de Ousseynou Diallo, responsable de l’Alliance pour la république (Apr) et membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr). Il se prononçait sur la situation de leur parti plongée dans la léthargie dans certains endroits du pays, à son avis.
 
Selon lui, il est nécessaire, pour atteindre leur principal objectif qui est de réélire leur mentor à la prochaine échéance électorale, que tous les membres de leur parti mouillent le maillot comme cela se doit: «Il  faut que tout le monde bouge et surtout mettre un terme aux querelles de leadership et aux guerres intestines. Notre principal souci est la région de Dakar et principalement la ville. Sur les dix-neuf communes, Khalifa Sall du Parti socialiste (Ps) a tout raflé. De ce point de vue, il nous faut reconquérir toute la région de Dakar, même si au passage, l’Apr est majoritaire dans plusieurs autres départements comme Guédiawaye ou encore Pikine».
 
Si les responsables du parti présidentiel ne descendent pas sur le terrain les Sénégal vont se tourner vers d’autres formations de l’opposition : «Il ne faut pas laisser l’opposition radicale qu’est le Front patriotique pour la défense de la République être une alternative. Donc, encore une fois, il nous faut être sur le terrain, taire les querelles car le Président Macky Sall ne va pas revenir en arrière par rapport à ce qu’il a déjà dit devant les responsables», exhorte-t-il.
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 6 Octobre 2015 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter