Ouverture Sommet de la Francophonie: ne manque que Wade

Le père du célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, n'a pas reculé dans sa décision de déchirer l'invitation de Macky Sall lors de ce sommet de Dakar. A l'accueil des différentes délégations au Centre International de Conférence de Dakar (CICD) sis à Diamniadio, se trouvent les présidents Diouf et Sall. Ils sont complétés par la Première dame, Marième Sall.



Après 1989 sous Abdou Diouf pour le 3ème rendez-vous, le Sénégal abrite le 15ème sommet de la Francophonie. Accueillies sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor entre avant-hier et hier, les délégations sont, à l'instant, reçus au CICD par les présidents Sall et Diouf, complétés par la Première dame, Marième Sall. Le président Senghor n'étant plus de ce monde, du tableau ne manque que le prédécesseur de Macky Sall, Me Abdoulaye Wade qui a déchiré l'invitation. 


Dans une lettre en réponse au carton d'invitation de son successeur, le président sortant a évoqué le sort de son fils, Karim dans les liens de la détention dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis depuis le 17 avril 2013. Pire, Wade dénonce un acharnement du régime en place contre ses anciens collaborateurs à l'instar d'Aïda Ndiongue et Cie. 

Dès lors, au CICD la mise en place des Chefs d'Etat et de gouvernement est bel et bien terminée, les travaux peuvent donc commencer. Le président Sall est aux  côtés du Président François Hollande de la France. 


Samedi 29 Novembre 2014 - 11:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter