PDS : Encore marcher, beaucoup marcher et toujours marcher pour défier le régime de Macky Sall

Le fait d’être sevré de la présence de Wade dope davantage le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et le met dans une dynamique de combat. Les libéraux qui comptent répondre favorablement à l’appel de leur secrétaire général depuis Versailles consistant à se mobiliser tous les mercredis ne contrediront pas cette conviction de Babacar Gaye. En comité directeur hier vendredi, Me El Hadj Amadou Sall et Cie ont planifié des marches quasi-interminables qui vont démarrer dans la première quinzaine du mois de mai dans plusieurs localités du pays.



PDS : Encore marcher, beaucoup marcher et toujours marcher pour défier le régime de Macky Sall
La nouvelle opposition sénégalaise ne compte donner aucun moment de répit à Macky Sall et à son régime. Et la stratégie concoctée pour réussir ce pari n’est rien d’autres que la marche. A entendre le président du Comité directeur, El Hadj Amadou Sall à l’absence d’Oumar Sarr, on croirait que le nouveau slogan du PDS s’intitule « encore marcher, beaucoup marcher et toujours marcher ».
 
A cet effet, « dans la première quinzaine du mois de mai, plus précisément le mercredi 8 mai prochain, les fédérations de Pikine et Guédiawaye vont organiser une marche nationale ainsi que les fédérations de la région de Diourbel avec les jeunes marabouts libéraux », renseigne Me Sall loin de freiner le pas. Par ailleurs, avec la fête du travail qui coïncide avec un mercredi, « nous demandons à tous les militants de participer massivement à la fête du 1er mai pour accompagner les forces sociales », lance l’ancien ministre de la Justice qui assure « nous marcherons si les forces sociales le font. Nous assisterons à toutes les manifestations qu’elles vont tenir pour leur donner plus de force ».
 
Toujours dans ce plan d’actions « pour lutter contre le gouvernement », le PDS, dans la deuxième quinzaine du mois de mai, va organiser une marche nationale à Dakar avec tous ses alliés pour dit-il, consolider ses acquis en matière de défense des libertés, du respect des droits de l’homme, mais aussi des intérêts des populations « qui souffrent ».
 
Loin de s’en tenir là, le parti déchu du pouvoir il y a un peu plus d’un an prévoit d’investir les rues  le 22 ou le 29 qui coïncidera avec le dernier mercredi du moi de mai. Pour intensifier le combat, le comité directeur participera également aux manifestations prévues ce samedi à Kolda sous la conduite du responsable libéral, Fabouly Gaye. Et pour décentraliser leur lutte un peu partout dans le pays, la fédération de Koussanar dans la région de Tambacounda va tenir une réunion ce dimanche.
 


Samedi 27 Avril 2013 - 13:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter