PDS - Gestion du cas Modou Diagne Fada: Wade pas du tout content

Depuis Versailles, le Secrétaire général national du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se dit très remonté contre ses lieutenants. Il leur impute la responsabilité de la situation actuelle du parti.



Secrétaire général du PDS, avait demandé que des sanctions suprêmes soient infligées à Modou Diagne Fada et sa bande, tout au début de leur « rébellion ». Mais des responsables libéraux y compris son fils, lui avaient demandé de surseoir à l’exécution des dispositions du règlement intérieur du PDS en la matière. Et Karim Wade depuis sa cellule avait beaucoup insisté, selon une source libérale, pour convaincre son père car pour le candidat du PDS, l’heure était au resserrement des rangs et qu’il fallait éviter le piège tendu par le régime en place. «Si vous m’aviez suivi, il (Fada) n’aurait jamais eu cette occasion de se pourvoir de sa qualité de simple militant du PDS, encore moins de responsable mandaté pour agir en notre nom », rouspète Wade. Fort de ce fait, le président sortant ne cache pas sa colère, sert «l’Observateur».
 
«Franchement, vous m’avez du tort sur cette affaire que j’aurais expédiée depuis fort longtemps. Et on n’en serait pas là aujourd’hui. Il vous faut malheureusement des expériences comme celles-ci pour comprendre jusqu’où certains peuvent aller en politique, rien que pour la satisfaction de leur intérêt personnel, sous le coup d’un chantage, par épée de Damoclès sur leur tête, sous forme de menaces de poursuites pour des casseroles qu’ils traînent. J’en connais qui vous diront que le président Wade nous avait pourtant mis en garde. Vous êtes tous responsables de ce coup porté au PDS, pas seulement à mon autorité », rage Wade. 


Mercredi 21 Octobre 2015 - 09:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter