PDS-Mise en branle de la commission de discipline: Fada et Cie convoqués

Hier, certains signataires du fameux mémorandum ont reçu de la part d'Abdoulaye Faye et son équipe de la commission de discipline du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), une convocation. Ce, pour déférer ce samedi. Le président du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates est accusé d'avoir reçu de l'argent du président Sall. Porte-parole dudit groupe, Aliou Souaré annonce les couleurs.



Activée lors du fumeux face-à-face enter Wade et  les signataires du mémorandum, la commission de disciple n’a pas tardé à se mettre ne branle. Ce malgré le discours d’apaisement du candidat du PDS, Karim Wade qui a même reçu des « frondeurs » à l’instar de Mamadou Lamine Keïta, Khafor Touré,…Hier, l’instance dirigée par Abdoulaye Faye a envoyé à certains une convocation dans laquelle ces derniers sont sommés de déférer samedi prochain. Selon des sources de «l’As », les infractions sont extrêmement lourdes et ne laissent à ces derniers aucune chance de s’en sortir.


Il s’agit de quatre (4) chefs d’inculpation retenus contre les réformateurs : « Corruption, accointances avec l’ennemi, tentative de sabordage du parti suite à un marché avec Macky Sall, président de l’Alliance Pour la République (APR) et activités fractionnistes ». C’est ce samedi que le président de la commission de discipline du PDS et son équipe ont prévu d’auditionner les « frondeurs » sur toutes ces gravissimes accusations. Mais il serait étonné de voir Modou Diagne Fada et Cie déférer à la convocation.


Le porte-parole des signataires du mémorandum déchire la convocation. Invoquant les statuts et règlements du parti, Aliou Souaré remet en cause la légalité du  tribunal». « Les statuts sont constitués de de 9 chapitres et de 34 articles et aucune disposition ne parle de la commission de discipline… », assène ce dernier.
Ça promet. 


Mercredi 17 Juin 2015 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter