PDS - Modou Diagne Fada jette l'éponge: «Je vais créer mon parti politique»

Modou Diagne Fada est décidé à tracer sa propre voie pour prendre son destin politique en main. Et pour y arriver le chef des réformistes du Pds a choisi de se détourner de la confrontation pour poursuivre sa carrière politique, et mettre en place sa propre formation politique pour aller à la conquête des suffrages de ses concitoyens. Modou Diagne Fada a fait cette annonce, à l’occasion de l’émission « Sans Détour » de SenePlus.com.



PDS - Modou Diagne Fada jette l'éponge: «Je vais créer mon parti politique»
Comme ses frères libéraux qui avaient largué le Pds dont Serigne Diop, Ousmane Ngom et autre Idrissa Seck, le natif de Darou Mousty et président du groupe parlementaire des « Libéraux et démocrates », va mettre sur pied sa propre formation politique et se présenter aux législatives de 2017.

Ainsi, Modou Diagne Fada a décidé de s’affranchir de la tutelle d’Abdoulaye Wade en créant sa propre formation politique, «Il y a deux choix qui s’offrent à nous, les réformistes. La première serait qu’on fonce en convoquant le congrès du Pds qui peut se faire avec le rassemblement des 2/3 des Fédérations ou par le bureau politique ou par le secrétaire général», a soutenu le président du groupe parlementaire des « Libéraux et démocrates » et par ailleurs président du Conseil départemental de Kébémer.

Toutefois pour ce dernier une telle option lui semble non envisageable. «Cette voie semble périlleuse pour moi, compte tenu des relations que j’entretiens avec Wade. Moralement, il m’est difficile de le faire sortir de cette façon de l’arène politique», précise t-il.

L’ancien ministre de la Santé sous le régime libérale de dire par la suite que «l’autre voie, c’est la création d’un parti politique». «Je ne sais pas quand est-ce qu’il faut le faire. Mais il faut naturellement choisir ». Pour Modou Diagne Fada, « ce qui est sûr et certain, c’est qu' (il) serai tête de liste lors des élections législatives de 2017 et (son) ambition, comme celle de tout homme politique sérieux, c’est d’occuper le palais présidentiel», assure Diagne Fada.
 
 

Khadim FALL

Vendredi 29 Janvier 2016 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter