PDS et Bokk Guiss-guiss se tirent dessus : Omar Sarr charge, Pape Diop méprise

Réponse du berger à la bergère. La réplique de Pape Diop ne s’est pas faite attendre. Lui aussi qui était dans la banlieue s’est insurgé contre les propos d’Oumar Sarr tout en fustigeant son manque de programme. On a ainsi frôlé le télescopage des deux coalitions hier, dans la banlieue.



PDS et Bokk Guiss-guiss se tirent dessus : Omar Sarr charge, Pape Diop méprise
Indexé comme étant un "traitre", par ses ex-alliés du PDS, Pape Diop a rétorqué: "je ne vais pas à ses attaques. Cela montre tout simplement qu'ils n'ont pas de programme. Depuis le début de la campagne, Oumar Sarr et ses ouailles n'ont que ce mot à la bouche. Qu'ils arrêtent". Dans le même ordre d'idées, Pape Diop soutient "avoir mis ses propres moyens durant 26 ans de compagnonnage avec Wade". Et de leur poser la question de savoir "où est ce que vous étiez vous, en ces moments là?
La tête de liste de la coalition Bokk guiss guiss était dans la banlieue hier, particulièrement à Pikine dans la matinée. En caravane à travers les artères de Pikine, Pape Diop a évité de charger Oumar Sarr et Abdoulaye Wade.

Arrivé à hauteur de Pikine Tally bou bess, Pape Diop a stoppé la caravane pour faire peur de la population de sa banlieue de son programme. Il a théorisé un projet de régionalisation du budget qui doit permettre aux populations et même à l'État au cours de sa mise sur pieds de convoquer les conseils de quartier, les délégués de quartiers ainsi que les populations pour que leurs préoccupations puissent être tenues en compte. "Fini les techniciens qui sont dans les bureaux et qui pensent à la place des autres. Il s'agira pour chaque région à travers son Conseil régional, les collectivités locales dans chaque région de prendre part à l'élaboration du budget, avant que celui-ci ne soit remis à l'État ou au président de la République", fait-il savoir.
Abdoul K. Diop (correspondant dans la banlieue)

Abdoul K. Diop (Correspondant dans la banlieue)

Jeudi 28 Juin 2012 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter