PDS: quitte à affronter Wade lui-même, Aïda Mbodj veut la direction du parti



La rébellion se précise au Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Après sa sulfureuse sortie de ce matin, affichant sa peine de ne même pas recevoir de coup de fil de Wade, elle réclame la direction du Parti. En effet, les renouvellements s'annoncent épiques au PDS. Beaucoup de prétendants lorgnent déjà  le fauteuil de Abdoulaye Wade. 


La dernière à dévoiler ses ambitions est la mairesse de Bambey et députée Aïda Mbodji qui, au cours du Comité directeur du parti, réuni hier à la permanence Oumar Lamine Badji, a déclaré publiquement qu’elle veut désormais la direction du parti. Quitte à affronter Wade lui-même, elle ne compte pas lésiner sur les moyens pour atteindre cet objectif. Elle a, à cet effet, appelé ses camarades de parti à plus de mobilisation et de cohésion pour remporter le maximum de collectivités locales lors des prochaines élections du 29 juin 2014. D’ailleurs, à propos de ces joutes, le Comité directeur du  PDS a mis Macky Sall en garde contre toute tentative de report. Il a profité de cette occasion pour sermonner l’ex-sénatrice libérale, Aïda Ndiongue, qui aurait refusé de déférer à la convocation du juge avant d’être extraite de force de sa cellule par des éléments de Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN). Au risque d’être humiliée, le CD a demandé à tous les responsables du parti, dans les liens de la détention de toujours déférer à la convocation de la justice selon le Journal "EnQuête".


Jeudi 20 Février 2014 - 13:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter