PDS sur la réduction du mandat : "Plus on avance, plus le discours de Macky est flou"

La réplique de l'opposition n'a pas tardé. Ceci, suite à la sortie dy Chef de l'Etat pas plus tard qu'hier sur la réduction de son mandat. Le successeur de Wade invite "ceux qui sont de l'autre côté à se calmer". Interpellé par Pressafrik.com, Mayoro Faye du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ne manque pas de répondre. "Plus on avance, plus le discours de Macky est flou", sert-il. Et de toute façon, "le PDS ne l'a jamais cru" et que "ce n'est même pas leur problème". Minimisant dès lors la question, le responsable libéral de préciser que le plus important notamment liste-t-il: "les 500.000 emplois que (Macky avait promis, l'agriculture, l'élevage, les accords signés avec les enseignants,...".



PDS sur la réduction du mandat : "Plus on avance, plus le discours de Macky est flou"
«C’est un débat qui ne nous intéresse pas parce que c’est une promesse électorale qui tarde à être tenue et parmi les promesses, il y en a qui sont plus importantes que la réduction du mandat telles que le respect des accords signés avec les enseignants, les 500.000 emplois qu’il avait promis, ses promesses par rapport à l’agriculture, l’élevage, ces questions-là s’y ajoute l’économie qui, de plus en plus, devient morose, nous intéresse plus », campe Mayoro Faye qui cite par ailleurs «l’instauration d’un Etat de Droit», en plus d’ «une indépendance judiciaire, l’arrêt des règlements de compte, c’est cela qui nous intéresse».
 

Selon le PDS, «certainement, le président Sall n’est plus prêt à respecter son engagement » auquel ils n’ont «jamais cru ». «Jamais vous n’avez vu un responsable du PDS sortir dire oui il doit réduire ou il ne doit pas réduire, ce n’est pas notre problème. On n’y a pas cru et on n’a pas voté pour lui », indique par ailleurs Mayoro Faye d’indiquer que «c’est lui (Macky) qui avait pris l’engagement devant les Sénégalais, il n’a qu’à le respecter, on s’en est tenu à ça ».
 

Selon lui, «c’est au sein de l’APR que des voix discordantes se sont élevées pour dire qu’il va respecter, d’autres disent non, il ne doit pas respecter ». D’autant plus dit-il « avoir écouté Macky Sall » qui «s’adresse plus à son parti qu’à d’autres » en «demandant à ses partisans d’arrêter le débat ». Et «en dehors de l’APR (Alliance Pour la République), ce sont les jeunes socialistes qui se sont prononcés ». Mais le constat est là selon toujours Mayoro Faye : «Plus on avance, plus le discours de Macky est flou ».
 


Lundi 13 Avril 2015 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter