PLADH « Karim Wade doit bénéficier d'une liberté provisoire et d'une autorisation de sortie du territoire si ... »



PLADH « Karim Wade doit bénéficier d'une liberté provisoire et d'une autorisation de sortie du territoire si ... »

La Plateforme africaine pour le développement et les droits humains (Pladh) soutient la médiation pénale dans la traque des biens acquis, s'il apparaît qu'une telle mesure est susceptible de permettre à l'État de recouvrir ses biens et de réparer le dommage subi.

Prévue dans code de procédure pénale, la médiation pénale peut être faite par le Procureur lui-même ou déléguer tout ou une partie de la tâche à un médiateur pénale tenu à une obligation de neutralité et de secret.

Appartiendra maintenant à ce dernier de vérifier l'accord des parties en litige sur le principe du recours à la médiation pénale, les aider à trouver une solution acceptée par elles-mêmes.

Par contre, « si la CREI peine toujours à démontrer l'enrichissement illicite de Karim Wade, il doit bénéficier d'une liberté provisoire et d'une autorisation de sortie du territoire le Temps de trouver des preuves accablantes permettant un jugement juste et équitable, soutient Le Chargé de Communication, Cheikh Tidiane Ndiaye.

Il rajoute que l'interdiction de sortie du territoire des anciens dignitaires libéraux est une mesure injuste et illégale qui porte atteinte à leur Liberté avec violation flagrante de leur fondamental de circuler librement.

Des l'instant qu'ils présentent toutes les garanties requises pour répondre à leur convocation à chaque fois que la Justice en formulera le préjudice est déjà énorme dans leur travail et leurs affaires privées, selon les membres du Pladh.



Dimanche 19 Janvier 2014 - 10:07




1.Posté par sada le 20/01/2014 14:33
cest bon karim ne fer rien du tou

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter