PS: Martine Aubry perd la puissante fédération du Nord



PS: Martine Aubry perd la puissante fédération du Nord
PARTI SOCIALISTE - Il aura fallu attendre 4h du matin pour enfin savoir qui prendra la tête de la puissante fédé socialiste du Nord. Alors que les militants PS devaient élire ce jeudi les patrons de leurs fédérations, le scrutin a tourné à la nuit des longs couteaux dans le fief de Martine Aubry où son candidat, le sortant Gilles Pargneaux, a finalement été battu par Martine Filleul, soutenue par le ministre Patrick Kanner. Un désaveu cinglant pour la maire de Lille et une nouvelle marque du malaise qui règne au sein même du parti majoritaire.

 
Techniquement, rien n'est fait. Martine Filleul, ex-adjointe d'Aubry, est arrivée largement en tête mais n'a pas franchi la barre de 50% (47,91%), devançant toutefois le premier secrétaire Gilles Pargneaux (41,6%) et le candidat de la motion B Rémi Lefebvre (10,49%). Mais, comme le relatent Le Monde et La Voix du Nord, le candidat porté à bout de bras par la dame des 35 heures, qui a un temps envisagé de contester la régularité de l'élection, a finalement renoncé à se présenter au second tour.

 
Seule en lice, Martine Filleul, soutenue par les anti-aubrystes, peut donc crier victoire et s'atteler à panser des plaies béantes après des semaines de déchirements. Au final, c'est bien Martine Filleul qui présidera la fédération socialiste. Pour enterrer la hache de guerre, Roger Vicot, qui formait un ticket avec Gilles Pargneaux, deviendra numéro 2.
 

Bataille d'influence pour la mairie de Lille
Reste à savoir comment va réagir Martine Aubry dont les relations avec Patrick Kanner n'ont cessé de se dégrader. La maire de Lille reste une alliée incontournable pour François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis qui ont déjà fort à faire pour contenir la fronde de l'aile gauche du PS. Et son influence locale est encore prégnante. L'ancienne ministre a obtenu que son adjoint à Lille, Pierre de Saintignon, porte les couleurs de la gauche aux régionales dans la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

 
Mais la bataille Aubry-Kanner pourrait se prolonger jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020 où l'actuel ministre pourrait briguer la ville de Lille. Un siège que Martine Aubry espère léguer à son bras droit François Lamy, le prédécesseur de Kanner au ministère de la Ville qu'elle a fait venir expréssément de l'Essonne il y a quelques mois. "Kanner n'a de cesse d'attaquer Aubry. Son vrai sport, c'est celui-là", observe un ténor politique, plutôt neutre dans l'affaire. "Mme Aubry souhaite la peau de Kanner car derrrière, il y a les municipales. Maintenant, le feu est dans Lille", abonde un ministre cité par l'AFP. Les résultats du vote de ce jeudi sont un premier indicateur de l'affrontement qui se prépare. La candidate de Patrick Kanner est arrivée en tête dans le centre-ville de Lille.

 
En attendant, même les militants socialistes vont finir par perdre le Nord.
huffingtonpost.fr


Vendredi 12 Juin 2015 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter