PS: Me Moussa Bocar Thiam prend le contrepied de Khalifa Sall et défend Barthélémy Dias



PS: Me Moussa Bocar Thiam prend le contrepied de Khalifa Sall et défend Barthélémy Dias
Porte-parole adjoint du Parti Socialiste (PS) par ailleurs avocat de Barthélémy Dias, Me Moussa Bocar Thiam n’est pas du même avis que Khalifa Sall qui dénonce «une démarche politique» dans l’affaire feu Ndiaga Diouf dans le cadre de laquelle Barthélémy Dias était au Tribunal correctionnel ce jeudi matin.

«J’ai l’avantage d’être l’un des avocats de Barthélémy Dias depuis le début de cette affaire. Il est un peu réducteur de penser que c’est un procès purement politique. C’est de l’intolérance politique si on pense que c’est un procès politique», décline Me Moussa Bocar Thiam sur la Rfm.
 
Le responsable socialiste de dénoncer : «Aujourd’hui, je vois pas mal des responsables du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) peuvent venir dire qu’ils soutiennent notre camarade Barthélémy. C’est tout à fait ridicule parce que c’est eux-mêmes les responsables de cette situation que vit notre camarade. Pour nous l’innocence est indiscutable, irrévocable. C’est quelqu’un qui a été agressé chez lui et il a sauvé sa vie parce qu’aujourd’hui on n’aurait pu ne plus parler de Barthélémy Dias dans ce pays-là». Avant d’inviter ses camarades «à analyser froidement les choses».

«Nous sommes dans un Etat de droit, le temps de la Justice n’est pas le temps des justiciables. Barthélémy Dias a bénéficié d’une liberté provisoire que nous saluons et qui est tout à fait normal. Nous pensions même qu’il allait bénéficier d’un non-lieu. La Justice étant ce qu’elle, la procédure a été suivie, finalement il a été renvoyé devant le Tribunal correctionnel pour être jugé. Nous clamons encore une fois son innocence parce que c’est une affaire juridique d’abord. Je parle en tant qu’avocat. Barthélémy Dias est innocent et on ne peut rien lui reprocher dans cette affaire », scande-t-il.
 
Selon le porte-adjoint du PS: «Aider notre camarade Barthélémy Dias, c’est de se défaire de toute contingence politique. Je peux ne pas être d’accord avec lui sur ses positions politiques mais n’empêche dans ce cas de figure nous avons toujours été cohérents depuis le début. Nous le soutenons et nous continuerons à le défendre». 


Jeudi 20 Octobre 2016 - 18:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter