PS : des incidents évités de justesse – Les démons de la division hantent la «maison verte»

La présence de Barthélémy Dias, ce jeudi à la Maison Léopold Sédar Senghor où il a participé à la réunion du Secrétariat Exécutif National (SEN) a failli provoquer des incidents.



PS : des incidents évités de justesse – Les démons de la division hantent la «maison verte»
De la tension, il y en a eu ce jeudi à la Maison Léopold Sédar Senghor, à la fin de la réunion du SEN du Parti Socialiste (PS), qui a été présidée par Ousmane Tanor Dieng. Une réunion marquée par par la présence surprise de Barthélémy Dias. Au terme de la rencontre, des incidents ont failli avoir lieu notamment lorsque le député et maire de Mermoz Sacré Cœur a voulu faire une déclaration dans l’enceinte du siège de ladite formation politique.

Les préposés à la sécurité qui ne l’entendaient pas de cette oreille, ont vite fait barrage. Une attitude qui a révulsé Barthélémy Dias et ses gardes du corps.

L’ancien responsable de la convergence socialiste de sortir de la Maison Léopold Sédar Senghor pour se mettre à la devanture mais au moment où il s’apprêtait à faire sa déclaration, les gros bras sont revenus à la charge pour faire barrage.

Un de ces gros bras a même poussé le bouchon jusqu’à brutaliser un des reporters sur place. Un militant socialiste est entré dans la danse en abreuvant d’injures un des gardes du corps de Barthélémy Dias qui a répliqué, narre «Vox Populi».

L’édile de Mermoz – Sacré Cœur s’est adressé à la presse dans les locaux de sa mairie. Dans sa déclaration, il assure avoir reçu une convocation en bonne et due forme. 


Vendredi 10 Février 2017 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter