PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



PS: les jeunes en guerre

La bataille fait rage autour de la succession d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du PS où les jeunes se signalent de plus en plus à travers une guerre de positionnement pour leur « candidate » favori. Ainsi après le secrétaire général du parti poussé à céder son fauteuil, responsable qu’il est des déroutes de la formation verte lors des deux élections présidentielles de 2007 et 2012 et le secrétaire général national des jeunes du PS, le fugueux Barhélémy Dias qui s’y comporte comme « Dieu le Père » selon le porte-parole des jeunesses socialistes, Youssouph Mbow, c’est au tour de Khalifa Sall, plébiscité par certains jeunes comme le successeur de Tanor Dieng dont d’autres jeunes ne veulent pas entendre parler d’en prendre pour son grade.



PS: les jeunes en guerre

Au PS, les invectives pleuvent. Et cette fois-ci, c'est le maire de Dakar qui est mis sur le banc des accusés. Khalifa Sall est invité à prendre ses responsabilités et d’en assumer toutes les conséquences au lieu de ses « actes qui sentent la trahison » qu’il est en train de poser.

« Cher camarade avez-vous le droit de déstabiliser le PS, rien que pour réduire Ousmane Tanor Dieng à une retraite politique forcément anticipée », tonne le coordonnateur du Forum des jeunes socialistes, Abdoulaye Diao qui tout en accusant  le maire de Dakar à vouloir évincer Tanor pour lui « piquer » sa place, ne manque pas de lui rappeler tout ce que l’actuel secrétaire général a fait pour lui sur les colonnes du journal « L’Observateur » où Abdoulaye Diao appelle Khalifa Sall à prendre ses responsabilités et à assumer les conséquences de ses actes.


Lundi 29 Juillet 2013 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter