PS vs APR-La rupture est consommée: «Nous remercions le président Macky Sall de nous avoir invités» (Responsable)

C'est le début de la fin entre le Parti Socialiste (PS) et l'Alliance Pour la République (APR). Barthélémy Dias ne tourne pas autour du pot. Droit dans les yeux, selon les propres termes du responsable socialiste qui dit au président Sall que le PS aura bel et bien un candidat lors de la prochaine présidentielle. Le maire de Mermoz-Sacré Coeur vient de "remercier" le président de l'APR de les "avoir invités".



Barthélémy Diaz était l’invité du 20 heures sur la Tfm. Il décline ainsi les ambitions de son parti. Le PS, campe-t-il «veut servir le Sénégal qu’il a construit. C’est une ambition légitime et nous avons été clairs ».  Car assène le responsable socialiste : «Lors du combat contre l’ancien régime, nous avions dit que nous nous battions pour remplacer le président Wade et que si cela ne marchait pas, celui qui était mieux positionné, serait soutenu par le PS. Ce que nous avons fait » mais «nous n’avons jamais renoncé à nos ambitions».


Selon ce dernier, ils n’ont « jamais dit que le PS n’aurait aucune autre ambition, aucun projet politique que de soutenir un allié ou un quelconque parti politique». A ce propos, poursuit Barthélémy Dias : «Loin de nous l’idée de critiquer le président Macky Sall mais les erreurs en politique, se paient cash». Il pointe l’absence d’un cadre de concertation au niveau de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY). Ce, pour dire qu’il «fait partie de ceux qui ont toujours demandé la mise en place d’un cadre de concertation pour qu’on puisse échanger. Si cela avait été le cas, nous aurions pu aujourd’hui, éventuellement discuter d’une candidature pour la coalition».


Et «ce n’est pas aujourd’hui alors qu’on est presque en fin de mandat que certains individus peuvent se permettre de nous donner des leçons », charge ce dernier de préciser que «le PS ne peut pas être comptable d’un bilan » parce que « n’étant pas associé à la réflexion ». «Nous avons été invités à participer à un gouvernement et à ce titre dans le cadre de certaines politiques sectorielles, effectivement nous avons une part de responsabilité ». Et souligne Barthélémy Dias : « Nous avons malheureusement en face de nous, des gens qui manquent de culture politique, de culture démocratique…J’ai dit que nous sommes solidaires, c’est du français, nous sommes comptables mais pas responsables… ».


Mais le constat est là selon lui : «Nous sommes dans une République. Le moment venu, les Sénégalais vont juger. Auparavant, il s’agit décline le maire de tenir un Congrès d’investiture pour "choisir l’homme ou la femme qui va porter les couleurs du PS à travers un projet politique dans le cadre d’une coalition et proposer une alternative crédible…». Le responsable socialiste ne manque pas de «remercier le président Sall» de les «avoir invités».


Mardi 26 Mai 2015 - 20:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter