PSE: MSU France dézingue Macky



PSE: MSU France dézingue Macky
Sidy Fall et Cie sans complaisance sur le plan Sénégal Emergent (PSE) qu’ils qualifient de « Plan Sans Engagement ». « 1 mois de publicité à grande échelle, une armada de ministres, une délégation pléthorique de plus de 400 personnes sur les bords de la Seine, aux frais du contribuable, des milliards de FCFA dilapidés dans la nature : voilà à quoi se résume le nouveau Plan Sans Engagement de Macky Sall. Après avoir abandonné en rase campagne et renié par un virage à 180 degrés son programme « Yonnu Yokkute » qui lui a valu la confiance d’une écrasante majorité de sénégalais, Macky Sall, sans cap, ni vision, s’accroche telle une bouée de sauvetage au PSE censé faire oublier sa gouvernance chaotique depuis son accession au pouvoir », rage le coordonnateur de Mouvement pour le Socialisme et l'Unité (MSU) France qui poursuit.


« Depuis deux (2) ans, le régime navigue d’échec en échec : échec agricole avec les bons impayés, échec social avec le chômage exponentiel des jeunes, échec énergétique avec la poursuite des délestages, échec éducatif avec les multiples grèves des étudiants et le non-paiement des indemnités dues aux enseignants, échec des politiques de santé, explosion de l’insécurité (Dakar, Kédougou, Tambacounda, etc…), échec de vision et de prospective, avec un pouvoir complètement déconnecté du réel et des réalités du peuple. Concernant le PSE, nouveau slogan d’un pouvoir en déperdition, les 3729 milliards annoncés, martelés et relayés à grands renforts ne trompent personne. Comme le précise l’économiste et Professeur Moustapha Kassé, il s’agit avant tout d’intentions de financement. Sous réserve d’une confirmation des engagements pris par les partenaires institutionnels, liés en grande partie à la bonne gouvernance, le Plan Sénégal Emergent est à ce stade un Plan Sans Engagement. Une science-fiction du Sénégal pour l’horizon 2035. Désavoué par une majorité de nos compatriotes, en butte à une impopularité record, Macky Sall tente, par une énième manœuvre de reprendre la main, face à des sénégalais qui n’accordent plus aucun crédit à ses promesses :WEDDI GISS BOKKOU TIA ».


Le MSU France fait remarquer que c’est parce qu’il est conscient du rejet massif de sa politique, que Macky Sall perd pied en imputant la responsabilité de son échec à la « fainéantise des sénégalais », coupables de tricherie. Une bourde monumentale émanant de quelqu’un qui, de locataire avant 2000 est devenu multi milliardaire en 2012, sans jamais pouvoir le justifier, ni par un héritage, ni par le fruit d’un travail acharné. Le MSU France demande donc au donneur de leçons de balayer devant sa propre porte et de prouver aux sénégalais que c’est à la sueur de son front qu’il a acquis son immense patrimoine. Le MSU France soutient que Macky Sall, symbole d’espoir en 2012 est devenu MACKYLAGAFFE, l’incarnation du désespoir en 2014, révélant une autre facette de l’homme qui verse dans le « TESSEUNTE » avec les sénégalais. Pour le MSU France, cette fébrilité est le signe que Macky Sall a déjà anticipé l’inévitable sanction du peuple en 2017.
Avant d’indiquer que Macky Sall ne gouverne pas, car alimente les polémiques stériles, n’agit pas, mais communique sur tout ou rien, et enfin piétine la démocratie en régnant par l’intimidation.  Le MSU France considère que quelqu’un qui a ramé 1 mois pour réparer le tuyau de Keur Momar Sarr mettra au minimum 100 ans pour faire émerger le Sénégal.


Le MSU France souhaite, que pour le peu de temps qui lui reste à la tête du pays (3 ans), que le Président par défaut, Macky Sall, soit au moins à la hauteur de la fonction présidentielle. Par respect pour les sénégalais qui ont eu le malheur de lui confier leur destin. Pour 


Jeudi 6 Mars 2014 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter